Feedback

Faculté des Sciences appliquées
Faculté des Sciences appliquées
MASTER THESIS
VIEW 24 | DOWNLOAD 63

Performances Energétiques attendues et vérifiées in situ, des Bâtiments tertiaires et résidentiels construits en acier : deux exemples

Download
Huet, Valérie ULiège
Promotor(s) : Hauglustaine, Jean-Marie ULiège
Date of defense : 2009 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/2380
Details
Title : Performances Energétiques attendues et vérifiées in situ, des Bâtiments tertiaires et résidentiels construits en acier : deux exemples
Author : Huet, Valérie ULiège
Date of defense  : 2009
Advisor(s) : Hauglustaine, Jean-Marie ULiège
Committee's member(s) : Monfils, Stéphane ULiège
Brogneaux, Thibaut ULiège
Language : French
Number of pages : 135
Discipline(s) : Engineering, computing & technology > Civil engineering
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en ingénieur civil des constructions, à finalité approfondie
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences appliquées

Abstract

[fr] La réalité incontestable du réchauffement climatique et de ses impacts ainsi que
l’épuisement des ressources naturelles est aujourd’hui au cœur des débats. De ces
constatations alarmantes est né le concept de développement durable. Son objectif premier
est de permettre aux générations futures de disposer des ressources dont elles auront
besoin pour leur développement. En découle une volonté internationale de réduire
significativement les émissions de gaz à effet de serre. Puisque les émissions de CO 2
résultent presque exclusivement de la consommation de combustibles fossiles, celle-ci doit
être réduite en conséquence.
La priorité est donc de parvenir à une réduction importante de la consommation
d’énergie dans tous les domaines, et notamment dans le bâtiment. En effet, près de 41 % de
la demande totale d'énergie en Europe est imputable à nos bâtiments (résidentiels et
tertiaires) [source1]. Chauffage des locaux, production d'eau chaude, éclairage, climatisation,
sont les principaux vecteurs de (sur)consommation énergétique. Le secteur du bâtiment est
aussi responsable de 40% des émissions de CO 2 , de 30% de la consommation des
ressources naturelles, de 30% de la production de déchets et de 20% de la consommation
d'eau [source 2].
C’est donc un double défi que la construction va devoir relever dans les années à venir:
répondre à des besoins qui explosent au niveau mondial, tout en réduisant significativement
ses impacts par une amélioration drastique de ses activités.
Le secteur de l’acier ne déroge pas à la règle et se « met au vert ». Non seulement un
bâtiment acier est à même de relever ce double défi, mais les progrès sidérurgiques ont
d’hors et déjà conduit à des réductions importantes en matière de consommation d’énergie
primaire et de production des gaz à effet de serre.
Dans la première partie de ce travail, nous rappellerons les principes de base d’un
bâtiment énergétiquement performant et les réglementations en vigueur.
Dans la seconde partie, nous expliquerons l’état actuel de la filière acier, et en particulier
son utilisation dans les bâtiments.
La dernière partie de ce travail sera consacrée à l’étude de deux bâtiments en acier.


File(s)

Document(s)

File
Access 2008_2008_Erratum_HUET_Valérie.pdf
Description: -
Size: 368.18 kB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access 2008_2008_Erratum_HUET_Valérie(1).pdf
Description: -
Size: 368.18 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Huet, Valérie ULiège Université de Liège - ULg >

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Monfils, Stéphane ULiège Université de Liège - ULg > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > Energie et développement durable (EnergySuD)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Brogneaux, Thibaut ULiège Université de Liège - ULg > Département de la Faculté d'Architecture > Architecture Site Saint-Luc
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 24
  • Total number of downloads 63










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.