Feedback

Faculté des Sciences appliquées
Faculté des Sciences appliquées
MASTER THESIS
VIEW 34 | DOWNLOAD 225

Analyse de cycle de vie des bâtiments

Download
Bourcy, Elise ULiège
Promotor(s) : Reiter, Sigrid ULiège
Date of defense : 2011 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/2411
Details
Title : Analyse de cycle de vie des bâtiments
Author : Bourcy, Elise ULiège
Date of defense  : 2011
Advisor(s) : Reiter, Sigrid ULiège
Committee's member(s) : Jaspart, Jean-Pierre ULiège
Language : French
Number of pages : 227
Discipline(s) : Engineering, computing & technology > Civil engineering
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en ingénieur civil des constructions, à finalité
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences appliquées

Abstract

[fr] Dans ce travail, nous procédons à l’analyse du cycle de vie de 6 alternatives d’un même
bâtiment (une maison unifamiliale à 2 niveaux), ces ACV étant réalisées avec l’outil « Building
Ecodesign Tool » mis au point par ArcelorMittal.
Les alternatives sont les suivantes :
o maison structure acier peau Trespa,
o maison structure acier peau acier,
o maison structure acier peau brique,
o maison structure mixte acier/maçonnerie peau brique,
o maison traditionnelle (maçonnerie, hourdis en béton et fermettes en bois),
o maison structure acier peau Trespa sans cloison en bauge.
L’unité fonctionnelle, pour toutes ces analyses, est la maison étudiée : sa surface de
plancher chauffé est de 115,2 ? ? , elle est située près de Liège, est habitée par une famille de
4 personnes et sa durée de vie est de 80 ans. De plus, cette maison respecte la certification
énergétique PEB en vigueur en Belgique.
Concernant la frontière du système étudié, nous prenons en compte dans les ACV les
phases de production (extraction des matières premières, fabrication des matériaux de
construction et transports internes), d’utilisation (transport des matériaux, consommations
pour l’électricité et le chauffage, et maintenance du bâtiment) et de fin de vie (transport et
traitement des matériaux).
Les indicateurs que nous étudions dans ces ACV sont le Global Warming Potential (GWP)
et le Cumulative Energy Demand (CED).
Le résultat de ces ACV est que, des 6 cas étudiés, c’est la maison avec structure portante
en acier et parement en brique qui produit le moins d’impacts environnementaux, suivie par
la maison acier peau acier pour le GWP et par la maison mixte acier/maçonnerie peau brique
pour le CED.
Concernant la maison traditionnelle, il apparaît donc qu’elle n’est pas la plus efficace
d’un point de vue environnemental. Ses valeurs élevées de GWP et CED que l’on obtient
semblent dues principalement à l’utilisation, pour le premier indicateur, de fermes en bois
plutôt qu’en acier, tandis que pour le second indicateur, cela serait plutôt dû à l’emploi de
polystyrène expansé à la place de laine de bois comme isolant principal.
Finalement, en analysant les résultats par phases du cycle de vie, il apparaît pour tous
les cas étudiés que c’est la phase d’utilisation du bâtiment qui induit la majorité des impacts
environnementaux, avec un pourcentage proche de 90 %.


File(s)

Document(s)

File
Access 2010_2011_BOURCY_Elise.pdf
Description: -
Size: 6.16 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Bourcy, Elise ULiège Université de Liège - ULg >

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Jaspart, Jean-Pierre ULiège Université de Liège - ULg > Département ArGEnCo > Adéquat. struct. aux exig. de fonct.& perfor. techn.-écon.
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 34
  • Total number of downloads 225










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.