Feedback

Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
MASTER THESIS
VIEW 376 | DOWNLOAD 55

Intelligence artificielle : corne d'abondance ou boîte de Pandore ?

Download
De Cooman, Jérôme ULiège
Promotor(s) : Petit, Nicolas ULiège
Academic year : 2016-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/2656
Details
Title : Intelligence artificielle : corne d'abondance ou boîte de Pandore ?
Translated title : [fr] Artificial intelligence : horn of plenty or Pandora's box ?
Author : De Cooman, Jérôme ULiège
Advisor(s) : Petit, Nicolas ULiège
Committee's member(s) : Ittoo, Ashwin ULiège
Thirion, Nicolas ULiège
Language : French
Number of pages : 132
Keywords : [fr] Intelligence artificielle
[fr] robot
[fr] avocat
[fr] métiers du droit
[fr] sociologie du droit
[fr] Business model
[fr] impôt sur les robots
[fr] revenu universel
[fr] taxe robot
[fr] super-intelligence
[fr] singularité
[fr] chômage
[fr] perte d'emploi
[fr] création d'emploi
[fr] juge
[fr] juge-robot
[fr] avocat-robot
[fr] algorithme
[fr] recherche documentaire
[fr] contrat-type
[fr] consultation online
[fr] rédaction automatisée
[fr] automatisation
[fr] digitalisation
[fr] numérisation
[fr] robotisation
Discipline(s) : Law, criminology & political science > Multidisciplinary, general & others
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en droit, à finalité spécialisée en gestion
Faculty: Master thesis of the Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie

Abstract

[fr] Il y a quelques années, nous sommes entrés dans l’ère du numérique. Aujourd’hui, ce sont les algorithmes qui s’invitent sur le devant de la scène. Contrairement à la robotique qui ne fait que renforcer les conséquences bien connues de l’industrialisation, les intelligences artificielles (I.A.) constituent un important tremblement de terre qui vient secouer les cols blancs autant que les cols bleus.
Ce travail est consacré à l’étude de l’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication ainsi que des logiciels de plus en plus intelligents et des robots. Puisque ces concepts sont flous et présentent une part de fantasme dans l’imaginaire collectif, nous débutons par leur présentation historique, ce qui nous permet de tenter de les définir, ce qui constitue en soi un vrai défi.
Ensuite, suit une analyse économique construite dans une logique d’entonnoir : nous commençons par présenter les effets de cette disruption sur le monde économique avant de nous concentrer sur les professions juridiques. Au sein de celles-ci, nous nous focalisons sur les modifications du business model des cabinets pour clore avec les changements personnels que devraient adopter les avocats.
Bien que la rivalité entre les hommes et les machines soit connue depuis la révolution industrielle, c’est relativement nouveau pour les professionnels du droit. Ils sont aujourd’hui confrontés à une certaine forme de concurrence due à quelques start-ups innovantes. Ayant d’abord commencé par lutter contre ces dernières, la tendance est aujourd’hui de les intégrer dans les cabinets pour dégager une plus-value. Nous présenterons les services qu’offrent ces legaltechs.
Le lecteur l’aura compris, la question qui motive toute notre démarche est d’évaluer l’impact de ces technologies sur l’économie mondiale. Pour ce faire, nous présentons les thèses pour et contre ces mutations et nous concluons bien évidemment par notre avis critique personnel. Nous pensons que le vrai danger est d’éviter la réflexion sur les mutations que les intelligences artificielles vont entrainer. Nous allons constater que les économistes ne sont pas d'accord entre eux pour dire si elles vont, ou non, entrainer une diminution de l'emploi, voire des disparitions de métiers entiers. En conséquence, est laissée en suspens l'idée d'une éventuelle taxe sur les robots et d'un revenu universel.
Notre opinion, quant aux professions juridiques, est que les algorithmes sont une véritable opportunité pour repenser le métier et le réorienter vers le justiciable. Néanmoins, nous ne profiterons des externalités positives des legaltechs que si nous acceptons d’aller de l’avant.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE_DECOOMAN_IA et droit.pdf
Description:
Size: 1.81 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • De Cooman, Jérôme ULiège Université de Liège > Master en droit, fin. spéc. gestion

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 376
  • Total number of downloads 55










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.