Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 137 | DOWNLOAD 857

Etude comparative de l'occupation dans le temps et l'espace de plans d'eau d'âges différents dans les Hautes-Fagnes : Le cas de la sarcelle d'hiver (Anas Crecca)

Download
Collard, Arnaud ULiège
Promotor(s) : Poncin, Pascal ULiège ; Ghiette, Pascal
Date of defense : 29-Aug-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/2990
Details
Title : Etude comparative de l'occupation dans le temps et l'espace de plans d'eau d'âges différents dans les Hautes-Fagnes : Le cas de la sarcelle d'hiver (Anas Crecca)
Author : Collard, Arnaud ULiège
Date of defense  : 29-Aug-2017
Advisor(s) : Poncin, Pascal ULiège
Ghiette, Pascal 
Committee's member(s) : Dufrêne, Marc ULiège
Hebert, Jacques ULiège
Language : French
Number of pages : 121
Keywords : [fr] Anas crecca, Hautes-Fagnes, restauration écologique
Discipline(s) : Life sciences > Environmental sciences & ecology
Research unit : ULG, Gembloux Agro-Bio Tech, DEMNA
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Other
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en bioingénieur : gestion des forêts et des espaces naturels, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] La présente étude s’intéresse aux patrons de recolonisation de l’avifaune dans des zones tourbeuses restaurées récemment sur le plateau des Hautes-Fagnes, situé à l’extrême est de la Belgique. Ces restaurations conduites dans la plus grande réserve naturelle du pays visent à recréer un processus de tourbification actif mais possèdent de nombreux impacts positifs sur l’avifaune régionale. Trois types de restauration furent étudiés: fraisages, décapages et ennoiements.
L’abondance, la reproduction et le comportement des différents oiseaux d’eau présents dans ces zones sont les principales questions et réponses apportées par cette étude.
Le cas de la sarcelle d’hiver (Anas crecca), nicheur dans les Hautes-Fagnes depuis la création de ces travaux hydriques, est étudié plus en détail.
L’étude s’est déroulée sur la période courant de la mi-avril à la fin juillet 2017. Un « census » de deux jours par semaine fut mis en place afin de cartographier la présence des oiseaux sur la zone d’étude. De nombreuses informations furent collectées telles que l’espèce, le nombre, le sexe, le comportement, la localisation de chaque individu observé.
Nous avons également cartographié l’ensemble des mares étudiées et calculé pour chacune leur périmètre (en m), superficie (en m2), localisation x et y (en Lambert 72) à l’aide du logiciel ArcGis©. D’autres informations ont également été relevées, telles que la profondeur (moyenne et maximale) des mares, les indices de présences de prédateurs, des relevés phytosociologiques selon la méthode de Braun-Blanquet.
Les observations furent étudiées par ArcGis© Excel© and R©. Nous avons réalisé de simples graphes temporels, utilisé la méthode de Ward, l’Indice Indval, une analyse en coordonnée principale (Pcoa) et une régression logistique (GLM) pour traiter ces données.
52 espèces ont été identifiées sur le site. Les divers patrons temporels d’utilisation de la zone d’étude sont largement discutés.
Une preuve irréfutable de reproduction a été observée pour 7 espèces (Anas crecca, Anas platyrhynchos, Anthus pratensis, Gallinago gallinago, Motacilla alba, Tetrao tetrix et Vanellus vanellus). Deux de ces espèces sont en danger critique d’extinction dans notre pays, il s’agit de la bécassine des marais (Gallinago gallinago) et du tétras lyre (Tetrao tetrix). Ce dernier s’étant reproduit à proximité de la zone étudiée mais hors des travaux de restauration. Ces reproductions sont un point extrêmement positif à mettre en évidence pour les gestionnaires de la réserve.
La caractérisation de la végétation a permis de montrer une différence de composition spécifique entre les divers travaux de restauration.
La régression logistique utilisée (GLM) ne possède pas une force explicative extrêmement puissante dans notre étude. Les résultats obtenus doivent donc être utilisés avec précaution. Cependant, ce modèle semble mettre en évidence une relation positive entre la présence de sarcelle, la superficie et la profondeur des plans d’eau. C’est-à-dire que plus les mares sont grandes et profondes, plus la probabilité d’y voir s’installer les petits anatidés est forte. Néanmoins, ces affirmations mériteraient d’être étudiées à plus large échelle avec un jeu de donnée plus important afin de valider cette hypothèse.
Quelques comportements typiques de la sarcelle d’hiver dérangée par la présence humaine ont été décrits précisément et semblent répondre à une lacune dans la littérature.
La présente étude prouve l’intérêt des restaurations de tourbières en Wallonie pour l’avifaune.
Diverses autres études sont également proposées en fin de manuscrit.


File(s)

Document(s)

File
Access s120038Collard2017.pdf
Description:
Size: 6.07 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Collard, Arnaud ULiège Université de Liège > Master bioingé. gest. forêts & esp. nat., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Dufrêne, Marc ULiège Université de Liège - ULg > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Biodiversité et Paysage
    ORBi View his publications on ORBi
  • Hebert, Jacques ULiège Université de Liège - ULg > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 137
  • Total number of downloads 857










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.