Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 59 | DOWNLOAD 11

Influence de la structure de l'input dans l'apprentissage d'un lien entre une nouvelle structure syntaxique et un contenu sémantique

Download
Donis, Estelle ULiège
Promotor(s) : Maillart, Christelle ULiège
Date of defense : 17-Jan-2012 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/313
Details
Title : [fr] Influence de la structure de l'input dans l'apprentissage d'un lien entre une nouvelle structure syntaxique et un contenu sémantique
Author : Donis, Estelle ULiège
Date of defense  : 17-Jan-2012
Advisor(s) : Maillart, Christelle ULiège
Committee's member(s) : Stefaniak, Nicolas ULiège
Leclercq, Anne-Lise ULiège
Language : French
Number of pages : 104
Rameau keyword(s) : Apprentissage cognitif
Sémantique et psychologie
Syntaxe
Discipline(s) : Arts & humanities > Languages & linguistics
Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Commentary : 8 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en communication et handicap
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] De nombreux travaux en anglais se sont appliqués à comprendre les processus à l’œuvre dans l’apprentissage et le développement de la morphosyntaxe. Dans le cadre des théories constructivistes, issues de l’approche congnitivo-fonctionnelle, l’enfant complexifie et généralise progressivement ses premières productions concrètes pour arriver au système linguistique adulte constitué de catégories et de schémas abstraits. Dans ses études en langue anglaise, Goldberg a montré que les jeunes enfants étaient capables d’apprendre et de généraliser des associations entre des structures syntaxiques inédites et un nouveau sens (appelées « constructions »), et ce après seulement trois minutes d’exposition. Ce travail de recherche a pour objectif de reproduire les effets observés par Goldberg chez des enfants francophones d’âge maternel. Trois études francophones, dont les résultats n’étaient pas concluants, ont été menées précédemment (Dupont, 2008 ; Raoult, 2009 ; Ribot, 2008). Notre hypothèse postule que la structure de l’input, soit la modalité d’introduction, influence l’apprentissage et la généralisation d’une nouvelle construction : une exposition plus importante ou une explicitation de l’association syntaxico-sémantique devrait permettre son apprentissage. Afin d’éprouver nos hypothèses de travail, nous avons créé une expérience sur ordinateur composée de trois phases : une phase d’apprentissage, une phase de manipulation – au sein de laquelle sont manipulées les variables de fréquence et de reconnaissance – et une phase test. Le matériel expérimental est constitué de courts films mettant en scène des apparitions d’objets de la vie quotidienne associées à une bande sonore contenant des phrases de structure syntaxique de type « nom – nom – non-verbe ». Les résultats obtenus soutiennent notre hypothèse d’un déficit de reconnaissance implicite de la nouvelle construction chez les enfants francophones dans les études précédentes, mais nos prédictions relatives au rôle de la fréquence ne sont pas vérifiées.


File(s)

Document(s)

File
Access s083570Donis2012.pdf
Description: -
Size: 1.93 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Donis, Estelle ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master logo., fin. spéc. lang. or. & handic.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Stefaniak, Nicolas ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Neuropsychologie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Leclercq, Anne-Lise ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie clinique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 59
  • Total number of downloads 11










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.