Feedback

Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
MASTER THESIS
VIEW 135 | DOWNLOAD 15

La résolution de la problématique du nucléaire iranien résulte-t-elle de la convergence des intérêts américains et russes plutôt que d'un succès du multilatéralisme ?

Download
Sagaradze, Gloria ULiège
Promotor(s) : Santander, Sébastian ULiège
Date of defense : 17-Aug-2017/8-Sep-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/3481
Details
Title : La résolution de la problématique du nucléaire iranien résulte-t-elle de la convergence des intérêts américains et russes plutôt que d'un succès du multilatéralisme ?
Author : Sagaradze, Gloria ULiège
Date of defense  : 17-Aug-2017/8-Sep-2017
Advisor(s) : Santander, Sébastian ULiège
Committee's member(s) : Bayramzadeh, Kamal ULiège
Michel, Quentin ULiège
Language : French
Number of pages : 72
Keywords : [fr] Iran
[fr] nucléaire
[fr] rapport de force
[fr] intérêts
[fr] réalisme
[fr] Etats-Unis
[fr] Russie
[fr] Accords de Vienne 2015
[fr] JCPOA
[fr] P5+1
Discipline(s) : Law, criminology & political science > Political science, public administration & international relations
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences politiques, orientation générale, à finalité spécialisée en relations internationales
Faculty: Master thesis of the Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie

Abstract

[fr] Les principes des politiques de lutte contre la prolifération américains et soviétiques/russes sont demeurés constants et en symbiose. Cette thématique a été le terreau d’une forme d’entente américano-soviétique surplombant leur réalité bipolaire au vu des enjeux vitaux qu’elle mettait intrinsèquement en péril. Malgré leur convergence de vue quant à la prolifération, la question nucléaire iranienne a été une pierre d’achoppement dans les relations russo-américaines. C’est finalement plusieurs superpositions de convergences qui ont permis une dynamique d’avancée significative entre 2013 et 2015. D’une part, il existe un point de rencontre d’intérêts irano-américains. D’autre part, un second jeu de convergences s’établit en parallèle, celui entre les États-Unis et la Russie. Cette dernière a oscillé au fil des débats, cherchant à sauvegarder les intérêts qu’elle avait en Iran tout en ne rompant jamais totalement avec les partenaires occidentaux. La Russie s’est positionnée en détractrice de l’attitude américaine et de son régime de sanctions qu’elle cherchait à étendre au niveau multilatéral. Moscou utilise le levier iranien pour réaffirmer sa puissance « réémergente » dans un monde en passe d’être multipolaire.
Côté américain, nous estimons que le pragmatisme renouvelé, suite à l’arrivée d’Obama à la Maison Blanche, est imputable à la politique plus globale de retrait des États-Unis de la région moyen-orientale en vue de disposer de plus grandes marges de manœuvre sur des terrains devenus davantage pressants, tels que le pivot asiatique.
Les deux puissances et parties aux négociations internationales au sein du P5+1 ont donc largement laissé primer leurs intérêts nationaux respectifs pour résoudre le casse-tête iranien qui perdurait depuis douze années.


File(s)

Document(s)

File
Access mémoireSAGARADZE.pdf
Description:
Size: 799.27 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Sagaradze, Gloria ULiège Université de Liège > Master sc. pol., or. gén., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 135
  • Total number of downloads 15










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.