Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 66 | DOWNLOAD 4

Mise au point d’un protocole d’auto-administration orale de cocaïne chez la souris C57Bl/6

Download
Cox, Gaëlle ULiège
Promotor(s) : Tirelli, Ezio ULiège
Date of defense : 4-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/382
Details
Title : [fr] Mise au point d’un protocole d’auto-administration orale de cocaïne chez la souris C57Bl/6
Author : Cox, Gaëlle ULiège
Date of defense  : 4-Sep-2013
Advisor(s) : Tirelli, Ezio ULiège
Committee's member(s) : Quertemont, Etienne ULiège
Seutin, Vincent ULiège
Language : French
Number of pages : 72
Rameau keyword(s) : Animaux de laboratoire
Expérimentation animale
Cocaïne
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Animal psychology, ethology & psychobiology
Commentary : 0 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en neuroscience cognitive et comportementale
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Les modèles d’auto-administration orale permettent d’étudier les mécanismes de renforcement et le potentiel d’abus de diverses drogues. Ces modèles possèdent des avantages indéniables par rapport à l’auto-administration intraveineuse : ils sont plutôt aisés à mettre en place et ne nécessitent aucune technique invasive. Cependant, le goût aversif des substances d’intérêt est souvent aversif et les animaux se montrent parfois peu enclins à consommer lesdites substances. Le but de cette étude est d’établir un protocole de consommation orale de cocaïne chez la souris C57Bl/6. Nous souhaitons donc à la fois établir une préférence pour la cocaïne et maximiser la consommation de cette drogue. Nous avons tout d’abord réalisé une expérience pilote afin de tester plusieurs combinaisons de doses et de substances (cocaïne, quinine et saccharine). L’expérience proprement dite consiste en un test de choix entre deux substances (cocaïne vs eau ; eau vs eau ; cocaïne vs quinine) précédé d’une exposition forcée à deux concentrations différentes de cocaïne (0,2 ou 0,3 mg/ml). Nous avons par la suite réalisé une courbe doses-réponse à la cocaïne. Les résultats ne montrent aucune préférence pour la cocaïne par rapport à la substance contrôle (eau ou quinine), mais nous n’avons pas non plus observé d’aversion pour cette drogue.


File(s)

Document(s)

File
Access s072090Cox2013.pdf
Description: -
Size: 1.07 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Cox, Gaëlle ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. neurosc. cog. & comp.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Quertemont, Etienne ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie quantitative
    ORBi View his publications on ORBi
  • Seutin, Vincent ULiège Université de Liège - ULg > Département des sciences biomédicales et précliniques > Pharmacologie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 66
  • Total number of downloads 4










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.