Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 161 | DOWNLOAD 26

L’effet du bilinguisme sur les fonctions attentionnelles et exécutives dépend-il de la fréquence du switching d’une langue à l’autre ?

Download
Orban, Sarah ULiège
Promotor(s) : Poncelet, Martine ULiège
Date of defense : 24-Jun-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/431
Details
Title : [fr] L’effet du bilinguisme sur les fonctions attentionnelles et exécutives dépend-il de la fréquence du switching d’une langue à l’autre ?
Author : Orban, Sarah ULiège
Date of defense  : 24-Jun-2013
Advisor(s) : Poncelet, Martine ULiège
Committee's member(s) : Hansenne, Michel ULiège
Majerus, Steve ULiège
Language : French
Number of pages : 81
Rameau keyword(s) : Bilinguisme
Attention
Fonctions exécutives (neuropsychologie)
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 0 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en neuropsychologie du langage et troubles des apprentissages verbaux
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] De nombreux auteurs s’accordent pour affirmer que le bilinguisme exercerait un effet sur le système cognitif. Dans les études traitant le sujet, les bilingues effectuent fréquemment des performances supérieures à celles des monolingues dans des épreuves exécutives évaluant les fonctions d’inhibition d’interférence et de flexibilité. Dès lors, la question de savoir quels aspects du bilinguisme auraient un impact sur le fonctionnement exécutif a retenu l’attention de certains chercheurs. Ainsi, le but de cette étude est de déterminer si un aspect du bilinguisme, à savoir la fréquence du code-switching, exerce un effet sur les fonctions attentionnelles et exécutives. Le groupe de participants de notre étude se compose de 37 adultes bilingues précoces pour qui la seconde langue a été introduite au plus tard à 3 ans. Outre le français, la seconde langue parlée par les sujets se répartissait entre l’allemand, l’espagnol, l’arabe, l’anglais, le néerlandais et le turc. La diversité des contextes de bilinguisme a permis d’obtenir des fréquences de switching très variables d’une personne à l’autre. Nous avons administré aux sujets quatre épreuves évaluant l’inhibition d’interférence, l’inhibition de réponse, la flexibilité et l’attention divisée. Le temps de réaction et l’index de prestation d’ensemble de l’épreuve de flexibilité corrèlent significativement avec le nombre quotidien de code-switchings effectués par les bilingues précoces. Aucune autre corrélation significative n’a été obtenue. Les résultats montrent que plus les bilingues utilisent la fonction de shifting au travers du code-switching langagier, plus ils obtiennent de bonnes performances dans une tâche nécessitant cette même fonction.


File(s)

Document(s)

File
Access s102217Orban2013.pdf
Description: -
Size: 1.11 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Orban, Sarah ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master logo., fin. spéc. neurospycho.& troub. appr.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Hansenne, Michel ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psycho. de la personnalité et des différences individuelles
    ORBi View his publications on ORBi
  • Majerus, Steve ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychopathologie cognitive
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 161
  • Total number of downloads 26










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.