Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 93 | DOWNLOAD 462

Etienne Boulanger Plug-In Berlin, vers l'existence des micro-espaces

Download
Mancheron, Maxime ULiège
Promotor(s) : Lopez-Menchero, Emilio
Date of defense : 28-Jun-2018 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/5043
Details
Title : Etienne Boulanger Plug-In Berlin, vers l'existence des micro-espaces
Author : Mancheron, Maxime ULiège
Date of defense  : 28-Jun-2018
Advisor(s) : Lopez-Menchero, Emilio 
Committee's member(s) : Bogaert, Jan ULiège
De Harlez De Deulin, Nathalie ULiège
Kandjee, Thierry ULiège
Language : French
Number of pages : 89
Keywords : [fr] micro-espace
[fr] micro-habitat
[fr] micro-paysage
[fr] Etienne BOULANGER
[fr] Plug-in Berlin
[fr] habiter
Discipline(s) : Arts & humanities > Art & art history
Engineering, computing & technology > Architecture
Target public : Student
General public
Other
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique
Haute Ecole Charlemagne, Huy, Belgique
Degree: Master architecte paysagiste, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] Né en 1976, Etienne BOULANGER est diplômé en 2000 de l’Ecole Nationale d’Art de Nancy. Durant ses études, le jeune artiste s’intéresse aux phénomènes de construction/destruction, tout d’abord dans un bâtiment désaffecté à Jarny, Meurthe-et-Moselle, puis dans son propre appartement nancéien qu'il segmente en plusieurs blocs mono-fonctionnels.
En 2001, il quitte la France: direction Berlin. Dans la ville en évolution suite à la chute du Mur, Etienne BOULANGER développe un travail minutieux de réappropriation d’espaces. Son travail in-situ, consiste en des «interventions parasites et furtives» donnant lieu à une occupation illégale de ce qu’il appelle des «micro-espaces». Il s’agit ici de Plug-in Berlin. S’il ne produit pas d’objet, l’artiste documente son œuvre par divers média: plans, cartes, croquis, photographies, vidéos. Le tout est exposé temporairement.
D'autres œuvres suivent à Pékin, en France ou de nouveau à Berlin. En 2008, il obtient l'Edward Steichen Award lui permettant de rejoindre l’International Studio and Curational Program à New York où il développe l’idée du Love Hotel. Etienne BOULANGER décède avant d’avoir pu réaliser cette œuvre qui reste à l’état embryonnaire, dans la continuité du Single Room Hotel.
Aujourd’hui, son œuvre perdure grâce à la création d’une association et grâce à sa compagne de l’époque, Katia GAGNARD, qui continue de présenter ses travaux lors de certains événements et conférences. C’est d’ailleurs ce qu’elle fait dans les débats «Manèges», puis dans Paysage Variations: autour du paysage comme variation artistique lors de la séance traitant du paysage urbain.

Plug-in Berlin est donc une performance de deux ans, au cœur de la capitale allemande. Durant ces deux années, Etienne BOULANGER s’attacha à repérer, cartographier et habiter divers espaces du tissu urbain berlinois. Entre maisons, entrepôts inoccupés, chantiers et délaissés, Etienne BOULANGER se pencha tout particulièrement sur un ensemble de micro-espaces. Il prêta pour ces derniers une attention, voire un regard tout à fait particulier. Liant son corps à son appréhension de l’espace, il développa une sensibilité, sinon une certaine sensualité poétique avec la ville.
Oserait-on pour autant parler de symbiose? Quand bien même cette image est poétique et intéressante, encore faudrait-il que chacun des protagonistes, ici l’artiste et le micro-espace, et par extension la ville de Berlin, profitent de cette relation dite symbiotique. Enfin ici, quel est le plus important entre l’œuvre ou l’espace lui-même? Sensibilité, rudesse, regard, intimité, ces intentions me poussèrent à me pencher sur le travail de cet artiste et plus particulièrement sur ce Plug-in Berlin et découvrir que cachaient ces construction de bois.

Au-delà d’un but esthétique ou polémique, son travail ne semble pas revendiquer une appropriation pérenne de l’espace. En effet, son but ne fut pas de laisser sa marque dans le paysage urbain comme le furent, le font et le feront bon nombre d’artistes in-situ. Au contraire, il joua la carte de la discrétion. Se dissimulant derrière des panneaux de bois, il habita, il hanta l’espace qu’il choisit, quitte à se rendre invisible, à disparaître un temps pour ne faire qu’un avec la ville. Le temps de l’action, il créa une intimité précaire dans la trame urbaine qui demeura illégale. Effraction et infraction firent bien entendu partie intégrante du processus de Plug-in Berlin. C’est pourquoi la discrétion fut essentielle, voire vitale pour Etienne BOULANGER. Sans celle-ci, nous le verrons, le travail de l’artiste aurait avorté, avant même l’érection du premier pan de bois.

Il est alors légitime de se demander quels sont ces espaces ainsi investis, ces micro-espaces, comme les nomme Etienne BOULANGER. Comment l’intervention artistique furtive nous permet-elle de les voir, les appréhender? Quel est la place du paysagiste dans ces micro-espaces? En résumé: comment les démarches artistique et paysagère font-elles exister les micro-espaces?

Pour répondre à cette question, il nous faudra revenir sur la notion même de micro-espace. De quoi s’agit-il? En quoi se rattache-t-elle d’une pensée paysagère? Ce n’est qu’après cette première étape que nous pourrons nous pencher sur Plug-in Berlin, son rapport au temps, déterminer les intentions d’Etienne BOULANGER et voir en quoi sa pratique de l’espace urbain, se rapprochant parfois de celle du paysagiste, fait exister ces espaces dans un même dispositif artistique. Enfin, nous n’oublierons pas les interventions des professionnels de l’urbain qui peuvent intégrer les micro-espaces dans leur conception de l’espace urbain pour les faire vivre.


File(s)

Document(s)

File
Access Maxime MANCHERON - TFE.pdf
Description: -
Size: 43.48 MB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access ADDENDUM ERRATUM.pdf
Description: -
Size: 178.01 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Mancheron, Maxime ULiège Université de Liège > Master archi. paysagiste, à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 93
  • Total number of downloads 462










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.