Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 144 | DOWNLOAD 26

L’impact de la violence conjugale selon la place de l’enfant dans la fratrie

Download
Lejeune, Marine ULiège
Promotor(s) : Blavier, Adelaïde ULiège
Date of defense : 11-Sep-2012 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/519
Details
Title : [fr] L’impact de la violence conjugale selon la place de l’enfant dans la fratrie
Author : Lejeune, Marine ULiège
Date of defense  : 11-Sep-2012
Advisor(s) : Blavier, Adelaïde ULiège
Committee's member(s) : D'Amore, Salvatore ULiège
Iovine, Maria 
Language : French
Number of pages : 257
Rameau keyword(s) : Violence entre conjoints
Violence familiale
Enfants et violence
Parents et enfants
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 1 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Dans le cadre de cette étude, nous nous sommes intéressés à l’impact de la violence conjugale en fonction de la place de l’enfant dans la fratrie. Face à cette situation, nous avions émis l'hypothèse que nous trouverions un impact plus marqué chez les aînés par rapport aux cadets ainsi qu’un processus de parentification de l’aîné. Concernant la dynamique fraternelle, nous nous attendions à trouver une fratrie unie face au contexte familial violent. Trois fratries, composées de deux ou de trois enfants, âgés de 6 à 12 ans, ainsi que leurs mères ont participé à cette étude. Cette recherche s'est basée sur l’analyse qualitative des tests du Rorschach, du FAST et du dessin de la famille administrés aux enfants ainsi que sur l'analyse du contenu d'un entretien semi-structuré réalisé avec leurs mères. Les résultats nous ont indiqué que, face à ce contexte familial difficile, les aînés sont en effet plus marqués que leurs cadets et montrent en outre davantage de signes de dévalorisation, de troubles de l’attention et de la concentration, et de comportements inappropriés. Par contre, nous n’avons observé aucune différence, selon la place de l’enfant dans la fratrie, au niveau d'une mesure de l'estime de soi ainsi qu'au niveau de la difficulté à créer et maintenir des relations sociales. Aucun enfant ne présentait de processus de parentification tandis que la fratrie semblait unie face à la violence. Au regard de nos résultats, il serait intéressant d’investiguer davantage cette question de l’impact de la violence conjugale selon la place de l’enfant dans la fratrie ainsi que la dynamique fraternelle durant les violences, notamment en comblant nos faiblesses méthodologiques.


File(s)

Document(s)

File
Access s070269Lejeune2012.pdf
Description: -
Size: 1.07 MB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access s070269Lejeune2012cfd.pdf
Description: -
Size: 10.35 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Lejeune, Marine ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. psycho. clin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • D'Amore, Salvatore ULiège Université de Liège - ULg > Département Psychologies Cliniques et Systèmes Humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle
    ORBi View his publications on ORBi
  • Iovine, Maria
  • Total number of views 144
  • Total number of downloads 26










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.