Feedback

Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
MASTER THESIS
VIEW 251 | DOWNLOAD 43

L'influence d'une mise en écartement du groupe en tant que sanction disciplinaire sur le sentiment de colère auprès de jeunes placés à l'I.P.P.J. de Saint-Hubert

Download
Goire, Valentin ULiège
Promotor(s) : Mathys, Cécile ULiège
Date of defense : 30-Aug-2018/7-Sep-2018 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/5253
Details
Title : L'influence d'une mise en écartement du groupe en tant que sanction disciplinaire sur le sentiment de colère auprès de jeunes placés à l'I.P.P.J. de Saint-Hubert
Author : Goire, Valentin ULiège
Date of defense  : 30-Aug-2018/7-Sep-2018
Advisor(s) : Mathys, Cécile ULiège
Committee's member(s) : Jaspart, Alice 
Grégoire, Julie ULiège
Language : French
Number of pages : 29 pages (hors annexes)
Keywords : [fr] Colère – Sanction – STAXI-2 C/A – I.P.P.J. – Jeunes – Mise en écartement du groupe
Discipline(s) : Law, criminology & political science > Criminology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en criminologie, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie

Abstract

[fr] Différentes recherches étrangères nous informent que l’isolement disciplinaire vécu par des détenus adultes et mineurs d’âge engendrerait de la colère. Afin de pouvoir examiner si on observe la même tendance en Belgique francophone, nous nous sommes rendus à l’I.P.P.J. de Saint-Hubert.
L’objectif de cette recherche évaluative et descriptive est, via la passation d’un questionnaire d’échelle de colère (STAXI-2 C/A), de déterminer si la sanction disciplinaire de mise en écartement du groupe (MEG) serait indicatrice d’une modification du sentiment de colère des jeunes l’ayant vécue et de comparer cela avec un échantillon de jeunes n’ayant pas subi une MEG. Pour répondre à ces hypothèses, des analyses statistiques via les tests U de Mann-Whitney et de Wilcoxon ont été réalisées.
Les résultats quantitatifs nous apprennent que le fait d’avoir vécu une MEG ne modifierait pas significativement le niveau de sentiment de colère. Cependant, ces jeunes ont des niveaux de sentiment de colère plus élevés que le groupe contrôle. Cette distinction serait due au fait que ceux ayant subi une MEG ont un tempérament significativement plus colérique que les jeunes non sanctionnés par une MEG.
Des discussions sur les résultats aux différentes échelles du questionnaire et des éclaircissements grâce à des théories criminologiques ainsi que des nuances sont apportés. Les limites, forces et idées pour de futures recherches sont présentées avant de conclure par notre avis au sujet de cette sanction.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE Valentin GOIRE s121628.pdf
Description: -
Size: 747.69 kB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access Annexes TFE Valentin GOIRE s121628.pdf
Description: -
Size: 866.59 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Goire, Valentin ULiège Université de Liège > Master crimino., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Jaspart , Alice
  • Grégoire, Julie ULiège Université de Liège - ULiège > Dép. de criminologie : Ecole liégeoise de crimino J.Constant > Délinquance juvénile
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 251
  • Total number of downloads 43










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.