Feedback

Faculté d'Architecture
Faculté d'Architecture
MASTER THESIS
VIEW 130 | DOWNLOAD 1

La fonction oblique chez Claude Parent comme déconstruction du principe de commodité. Approche philosophique appliquée à la théorie de l'architecture.

Download
Gilet, Sébastien ULiège
Promotor(s) : Dawans, Stéphane ULiège
Date of defense : 27-Aug-2018/7-Sep-2018 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/5452
Details
Title : La fonction oblique chez Claude Parent comme déconstruction du principe de commodité. Approche philosophique appliquée à la théorie de l'architecture.
Author : Gilet, Sébastien ULiège
Date of defense  : 27-Aug-2018/7-Sep-2018
Advisor(s) : Dawans, Stéphane ULiège
Committee's member(s) : Rouelle, Andre ULiège
Bodart, Céline ULiège
Language : French
Number of pages : 80
Discipline(s) : Arts & humanities > Art & art history
Target public : Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en architecture, à finalité spécialisée en art de bâtir et urbanisme
Faculty: Master thesis of the Faculté d'Architecture

Abstract

[fr] Dans notre contexte contemporain, on côtoie un grand nombre de reliquats urbains issus de différentes époques. Ces fragments sont le reflet de ces principes périodiques, riches ou pauvres, perpétuelles ou éphémères.

Tel est le cas de ces grands ensembles modernistes qui exprimaient, au début du XXe siècle, une nouvelle norme, selon laquelle l’architecture se devait d’être homogène, valorisée par un rationalisme de la forme et une esthétique brute. Elle-même se devait d’être représentée par les nouvelles techniques industrielles et les matériaux émergeant de l’époque.
Le contexte d’après guerre renforça le développement du mouvement moderne, qui se traduit par une prise de recul sur ce qui avait été fait auparavant, en imaginant et en expérimentant lors de la reconstruction du tissu urbain détruit. Cette période faste sera nommée les trente glorieuses pour son caractère stable suite au retour du plein emploi ainsi qu’à l’avènement d’une forte croissance industrielle et démographique. Mais cette stabilité est perçue par certains, à l’instar de Paul Virilio, comme une menace. C’est pourquoi, en 1963, il crée, en compagnie de Claude Parent, leur propre agence, Architecture Principe afin d’exprimer leur refus envers ce conformisme et cet illusionnisme. Leur volonté n’est alors pas de plaire mais bien de repousser en essayant de trouver une nouvelle posture face à l’histoire, différente de la posture traditionnelle qui est celle de l’homme debout, de l’homme dressé dans un contexte de stabilité et de confort. Cette volonté se reflète dans la contestation de l’orthogonalité, c’est à dire l’opposition entre la verticalité des grattes-ciels et l’horizontalité du pavillon individuel, qui n’est plus, selon eux, une approche adaptée à l’homme dynamique. La solution résiderait dans l’oblique, le plan incliné qui lie ces deux orthogonales et permet de créer le mouvement tant à l’échelle de l’homme que de la société.

Aux côtés de Virilio, Claude Parent voit son discours s’émanciper et se radicaliser, prenant une dimension plus sociale, plus globale mais aussi plus brutale. Par leur approche agressive, ceux-ci seront qualifiés de “terroristes de l’architecture” et quelques-uns de leurs projets se verront “interdits de séjour”. Leur association s’éteint en 1968 dans le feu des soulèvements sociaux.
Pourtant, au vu des conséquences engendrées par le mouvement moderne et la conclusion de celui-ci en 1973, lors de la première crise pétrolière, plusieurs questions demeurent : Virilio et Parent étaient-ils en avance sur leur temps? Le développement d’un nouvel ordre urbain, à l’image de la fonction oblique, aurait-il pu éviter cette révolution? Est-ce la remise en cause du modèle urbain moderniste et la revendication d’une architecture dite “de la peur” qui entrainera cette censure tant aux yeux du public que des autorités?

Suite à cette révolte interdisciplinaire et mondiale, un vent de renaissance s’immisce dans tous les domaines. L’architecture se voit ainsi, libérée de cette emprise moderniste et de toutes influences antérieures, régies par des principes jugés longtemps comme trop réducteurs. Ainsi en 1988, un groupe d’architectes, se revendiquant déconstructivistes, développent une nouvelle architecture dont l’esthétique de la fragmentation, de l’angoisse, de l’opposition ou encore de la géométrie non euclidienne est étrangement familière au langage de l’oblique. La fonction oblique était-elle une amorce de ce nouveau modèle? Parent et Virilio étaient-ils donc avant tout des marginaux anarchistes ou juste des penseurs post-modernistes, pré-déconstructivistes à la recherche d’une révolution architecturale?

Après une rapide introduction historique illustrant la périodicité d’un contexte architectural sans cesse requestionné, la volonté de ce travail de fin d’étude se situe, premièrement, dans la restitution du travail d’Architecture Principe dans l’histoire de la théorie de l’architecture. En effet, il aura fallu 30 années avant que l’oeuvre construite et graphique du groupe soit enfin reconnue. L’ambition relevée est ainsi de comprendre le processus évolutif des invariants modernistes par une décomposition architecturale purement théorique pour prouver qu’une telle approche n’était en aucun cas, dénouée de sens.
Deuxièmement, le groupe Architecture Principe est avant tout l’association interdisciplinaire d’un architecte, Claude Parent, et d’un philosophe, Paul Virilio. Logiquement l’influence théorique de cette collaboration se répercute dans une multitude de domaines liés à l’architecture, remettant en question plusieurs dogmes contemporains, comme le conformisme ambiant ou encore les commodités domestiques. Ainsi, par la fonction oblique, il est également question de l’homme et de ses rapports à son contexte, social, historique, philosophique et architectural. Le parti pris ici se situe donc dans la déconstruction de ces deux formes de commodité au travers de la question de l’humanisme et de son évolution au travers du XXe siècle. (Notons que cette approche pourrait constituer l’épreuve d’une nouvelle étude à part entière, mais cette interrogation demeure indispensable pour la construction de celle-ci).

Enfin, comme précisé ci-dessus la réelle ambition de cette étude est la réintroduction de la pensée de Parent et Virilio comme chaînon manquant dans la consécration de l’oblique au sein de la théorie architecturale du XXe siècle. Et en parallèle, il est question de profiter de cette restitution pour questionner et soulever un ensemble de questions rhétoriques liées de près ou de loin à cette thématique.


File(s)

Document(s)

File
Access MEMOIRE_GILET_SEBASTIEN.pdf
Description: -
Size: 31.21 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Gilet, Sébastien ULiège Université de Liège > Master archi., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 130
  • Total number of downloads 1










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.