Feedback

Faculté des Sciences
Faculté des Sciences
MASTER THESIS
VIEW 309 | DOWNLOAD 1004

Comparaison des communautés de Carabidae entre une agriculture agroécologique, agriculture de conservation et conventionnelle. Relation entre ces communautés et l'abondance d'une de leur proie, la limace.

Download
Oliveri, Mélissa ULiège
Promotor(s) : Sérusiaux, Emmanuël ULiège ; Peeters, Alain
Date of defense : 10-Sep-2018/11-Sep-2018 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/5461
Details
Title : Comparaison des communautés de Carabidae entre une agriculture agroécologique, agriculture de conservation et conventionnelle. Relation entre ces communautés et l'abondance d'une de leur proie, la limace.
Translated title : [fr] Comparaison des Communautés en Carabidae entre une agriculture agroécologique, une agriculture de conservation et une agriculture conventionnelle. Relation entre ces communautés et l'abondance d'une de leur proie, la limace.
Author : Oliveri, Mélissa ULiège
Date of defense  : 10-Sep-2018/11-Sep-2018
Advisor(s) : Sérusiaux, Emmanuël ULiège
Peeters, Alain 
Committee's member(s) : Dufrêne, Marc ULiège
Michaux, Johan ULiège
Cristofoli, Sara 
Language : French
Number of pages : 87
Keywords : [fr] agroécologie, agriculture de conservation, agriculture conventionnelle, biodiversité, Carabidae, limace.
Discipline(s) : Life sciences > Entomology & pest control
Life sciences > Environmental sciences & ecology
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en biologie des organismes et écologie, à finalité spécialisée en biologie de la conservation : biodiversité et gestion
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences

Abstract

[fr] L’agriculture biologique et agroécologique est une pratique de plus en plus courante. L’attraction du grand public pour les produits bio et les nombreuses interdictions de produits phytosanitaires par l’Union européenne influencent certainement cette tendance. Dans ces pratiques agricoles, il est important de connaître les différents services écosystémiques qu’offre la biodiversité en milieu agricole. De fait, cette biodiversité peut soustraire certains usages agricoles néfastes aux organismes comme l’utilisation de pesticides, le labour, etc. Un exemple est l’utilisation de Carabidae dont certaines espèces sont des prédateurs naturels des ravageurs de cultures, pour réduire l’utilisation d’insecticide dans les champs. De plus, l’agriculture conventionnelle est la cause d’une perte en biodiversité importante dans les milieux agricoles (diminution de 75 % d’espèces d’oiseaux, disparition d’espèces d’arthropodes notamment en carabides).Cette étude tient à montrer la liaison possible entre conservation et agriculture. En effet, cet arthropode est considéré par de nombreuses études comme un bioindicateur satisfaisant et un prédateur intéressant dans les cultures. Dans ce TFE, l’observation de l’abondance et des communautés en Carabidae et en limaces est effectuée dans trois parcelles de blé avec des pratiques agricoles différentes : agroécologique, conventionnelle et en agriculture de conservation. Les résultats montrent une relation entre les conditions météorologiques et l’abondance des organismes ainsi qu’un lien entre les pratiques agricoles et les communautés présentes. En effet, les parcelles avec des techniques agricoles plus durables ont une abondance d’espèces rares ou peu communes plus élevée que la parcelle intensive. La parcelle agroécologique montre un intérêt avec ces bandes enherbées, il y a un effet de bande. L’abondance en carabe et en espèce est plus élevée à proximité et dans les bandes. La parcelle en conventionnelle est très abondante en organismes, mais sont surtout des espèces communes. Quant à la parcelle de conservation, elle est la parcelle avec le plus de potentiel vu son histoire (10 ans de dépièrement et de traitement avant de passer en agriculture de conservation). Elle présente des espèces rares voire peu communes : Carabus nemoralis, Carabus problematicus, Carabus auratus. Ces espèces plutôt forestières peuvent être liées à la présence d’un bois autour de la parcelle. Au niveau de l’abondance des limaces, il y a une évolution du stade de développement entre avril et mai. L’agriculture agroécologique possède peu de limace due à un dépièrement récent des cultures qui peut fausser les résultats. Un lien a été mis en évidence entre l’abondance des carabes et des limaces dans les parcelles étudiées. Cependant, la variation de l’abondance entre les deux populations est due à des facteurs externes (conditions climatiques, traitements agricoles).


File(s)

Document(s)

File
Access Erratum_Mémoire-2017-OLIVERI Mélissa.pdf
Description: -
Size: 152.6 kB
Format: Adobe PDF
File
Access Mémoire-2017-OLIVERI Mélissa.pdf
Description:
Size: 3.13 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Oliveri, Mélissa ULiège Université de Liège > Master biol. orga. & écol., fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Dufrêne, Marc ULiège Université de Liège - ULiège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Biodiversité et Paysage
    ORBi View his publications on ORBi
  • Michaux, Johan ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences de la vie > Génétique et physiologie des microalgues
    ORBi View his publications on ORBi
  • Cristofoli, Sara ASBL Faune & Biotopes
  • Total number of views 309
  • Total number of downloads 1004










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.