Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 19 | DOWNLOAD 12

Dans quelle mesure les enseignants de primaire perçoivent-ils l'efficacité de leur voix en classe ?

Download
Chaudron, Julie ULiège
Promotor(s) : Schillings, Patricia ULiège
Date of defense : 3-Sep-2018/11-Sep-2018 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/5966
Details
Title : Dans quelle mesure les enseignants de primaire perçoivent-ils l'efficacité de leur voix en classe ?
Author : Chaudron, Julie ULiège
Date of defense  : 3-Sep-2018/11-Sep-2018
Advisor(s) : Schillings, Patricia ULiège
Committee's member(s) : Rappe, Jonathan ULiège
Morsomme, Dominique ULiège
Language : French
Number of pages : 161
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Education & instruction
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences de l'éducation, à finalité spécialisée en enseignement
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Au cours de la dernière décennie, il est devenu indéniable que les enseignants étaient des professionnels de la voix. Ils appartiennent donc à une profession qui nécessite une certaine qualité et efficience de leur appareil vocal (Eluard, 2004). En effet, la voix représente un outil de travail précieux dans le domaine de l’enseignement, et dans le cas de la présente étude, pour les instituteurs primaires. Ces derniers utilisent leur voix continuellement en classe et remplissent vocalement un grand nombre de fonctions pédagogiques et didactiques (Moustapha-Sabeur, 2008). En outre, au vu de cet usage vocal intensif, les enseignants de primaire représentent une population à risque susceptible de développer des troubles de la voix au cours de leur carrière (Morsomme et al., 2013 ; Petitfils, 2013).
Ainsi, l’approche de l’efficacité vocale a particulièrement retenu notre attention parce que, contrairement aux aspects perceptifs et acoustiques de la voix, cette thématique n’a fait l’objet que d’un très faible nombre de recherches, a fortiori dans le domaine de l’enseignement. C’est dans ce contexte que s’est posée la question de savoir quelle était la perception d’efficacité personnelle que les enseignants avaient de leur voix en classe. Les objectifs de ce mémoire sont donc, d’une part, de mettre en lumière l’impact significatif de certaines variables caractéristiques de la classe et de l’enseignant sur cette perception d’efficacité vocale, et d’autre part, de recueillir la définition que les enseignants de primaire donnent d’une voix efficace pour enseigner.
En vue d’apporter des éléments de réponse à notre questionnement, un questionnaire et des entretiens semi-directifs ont été élaborés à destination d’enseignants primaires de la FWB. Nos résultats semblent démontrer que, effectivement, la majorité des instituteurs primaires perçoivent positivement leur efficacité vocale dans le cadre de leur profession. De plus, au sein de notre échantillon et de la multitude de définitions récoltées, les caractéristiques vocales relatives à l’efficacité de conditionnement et de variabilité et à l’efficacité de communication ont été davantage choisies pour définir une voix efficace pour enseigner. Enfin, parmi l’ensemble des variables explicatives, seuls les facteurs « nombre d’élèves en classe » et « ancienneté » semblent affecter significativement la perception d’efficacité de la voix de l’enseignant primaire. Tout ceci n’est qu’un aperçu de l’intérêt de cette thématique dans le domaine des Sciences de l’Education.


File(s)

Document(s)

File
Access s090261_CHAUDRON_JULIE_2018.pdf
Description: -
Size: 1.66 MB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_s090261_CHAUDRON_JULIE_2018.pdf
Description: -
Size: 179.84 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Chaudron, Julie ULiège Université de Liège > Master sc. édu., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 19
  • Total number of downloads 12










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.