Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 6 | DOWNLOAD 15

Détermination des visiteurs floraux de trois essences ligneuses à haute valeur commerciale : Baillonella Toxisperma Pierre, Afzelia Bipindensis Harms et Erythrophleum Suaveolens (Guill. & Perr.) Brenan

Download
Segers, Arnaud ULiège
Promotor(s) : Doucet, Jean-Louis ULiège ; Francis, Frédéric ULiège
Date of defense : 28-Aug-2018 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/6033
Details
Title : Détermination des visiteurs floraux de trois essences ligneuses à haute valeur commerciale : Baillonella Toxisperma Pierre, Afzelia Bipindensis Harms et Erythrophleum Suaveolens (Guill. & Perr.) Brenan
Translated title : [fr] Study of floral visitors of three woody species of high commercial value Baillonella toxisperma Pierre, Afzelia bipindensis Harms and Erythrophleum suavolens (Guill. & Perr.) Brenan
Author : Segers, Arnaud ULiège
Date of defense  : 28-Aug-2018
Advisor(s) : Doucet, Jean-Louis ULiège
Francis, Frédéric ULiège
Committee's member(s) : Mahy, Grégory ULiège
Evrard, Quentin ULiège
Hebert, Jacques ULiège
Language : French
Number of pages : 69
Keywords : [en] Pollination floral-visitors palynology
[en] inbreeding depression pollinators
[en] pollen analysis
[en] Afzellia bipindensis Harms Bailllonella toxisperma Pierre Erythrophleum suavolens (Guill. & Perr.) Brenan Moabi Doussié Tali
[fr] Palynologie Visiteur floral, Pollinisateurs, consanguinité palynologie Pollinisation
[fr] Afzellia bipindensis Harms Bailllonella toxisperma Pierre Erythrophleum suavolens (Guill. & Perr.) Brenan Moabi Doussié Tali
Discipline(s) : Life sciences > Environmental sciences & ecology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en bioingénieur : gestion des forêts et des espaces naturels, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] La pollinisation est à la base du maintien et de la diversification des écosystèmes. Pourtant ce service écosystémique est menacé par les activités humaines. Il a notamment été suggéré que l’exploitation sélective des bois d’œuvre tropicaux pourrait altérer les mécanismes de pollinisation croisée en espaçant les arbres matures. Cela pourrait accroitre l’autofécondation et entrainer une dépression de consanguinité. Notre étude a tenté d’objectiver ce risque en identifiant les pollinisateurs de trois essences ligneuses commerciales d’Afrique Centrale : le Moabi (Baillonella toxisperma Pierre), le Doussié (Afzelia bipindensis Harms) et le Tali (Erythrophleum suaveolens (Guill. & Perr.) Brenan). Ce travail a été réalisé dans deux parcelles des concessions forestières certifiées FSC du sud-est du Cameroun et aborde la pollinisation selon une approche zoocentrique a deux temps : (i) la capture passive des insectes au moyen de trois types de pièges standardisés (pièges jaunes, pièges à papillons et pièges lumineux) dans les canopées fleuries des trois espèces d’arbre ; (ii) la vérification de la présence des grains de pollens des essences cibles sur les insectes. Par manque de temps, les analyses palynologiques et spécifiques n’ont pas pu être effectuées bien qu’un protocole efficace ait été mis en place. Les visiteurs floraux ont donc été déterminés au niveau de la famille à partir de trois caractéristiques : leur morphologie, leur régime alimentaire et la littérature scientifique. Au total, 1745 insectes ont été récoltés sur 8 Doussié, 6 Moabi et 3 Tali. Cet effectif était composé de 1361 visiteurs floraux dont 610 insectes ont été capturés sur le Doussié pour 35 familles, 574 insectes ont été capturés sur le Moabi pour 37 familles et 177 insectes ont été capturés sur les Tali pour 25 familles. Bien que la plupart des visiteurs floraux capturés soient semblables pour les trois essences (pollinisateurs généralistes), leur répartition au sein de ces dernières sont significativement différentes ce qui laisse suggérer que certains taxa soient préférentiels de certaines essences. Les principaux visiteurs floraux du Doussié sont des insectes essentiellement nocturnes avec des Coléoptères de la famille des Scarabeidae et des Lépidoptères de la famille des Noctuidae et des Sphingidae, et les visiteurs floraux diurnes sont les Apidae et les Syrphidae. Les visiteurs floraux du Moabi sont à la fois diurnes et nocturnes avec essentiellement des Lépidoptères de la famille des Nymphalidae et des Noctuidae, des Coléoptères de la famille des Scaradeidae et des Elateridae, des Diptères et des Hyménoptères de la famille des Apidae. Et les visiteurs floraux du Tali sont essentiellement des Lépidoptères Nocturnes mais le faible effort d’échantillonnage pour cette essence ne nous permet pas d’affirmer avec certitude ce statut. Les distances séparant les pieds fleuris calculées pour chaque essence après l’exploitation sont de 306 m pour le Doussié, 808 m pour le Moabi et 211 m pour le Tali. La confrontation de ces distances avec celle que les visiteurs floraux sont capable de parcourir semble indiquer que l’exploitation sélective n’a pas d’impacts sur la dispersion entomophile des pollens des trois essences étudiées.

[en] Pollination is at the bottom of sustainability and diversity of our ecosystems. However this ecosystemic service is threatened by human activities. The selective exploitation of tropical wood could alter cross pollination mecanisms by spacing out flowering species. This could improve selfing and drive an inbreeding depression. By this study we tried to identify pollinators of three main commercial woody species from Central Africa: Moabi Baillonella toxisperma Pierre, Doussié Afzelia bipindensis Harms and Tali Erythrophleum suaveolens (Guill. & Perr) Brenan. This research was carried out in FSC-certified forest concessions in southeastern Cameroon. A zoocentric approach was adopted in two stages: firstly, passive capture of insects by using three types of standardized traps (yellow traps, butterfly traps and light traps) in the flowering canopies of the three woody species; and secondly, check the presence of pollen grains of target species on insects. A total of 1.745 insects were collected from 8 Doussié, 6 Moabi and 3 Tali. Due to lack of time, and although a protocol was developed, Due to time constraints, palynological and specific analyses could not be performed although an effective protocol was put in place. Floral visitors were therefore determined at the family level, based on three characteristics: their morphology, their diet and the scientific literature. A total of 1745 insects were collected from 8 Doussié, 6 Moabi and 3 Tali. This number consisted of 1361 floral visitors of which 610 insects were captured on the Doussié for 35 families, 574 insects were captured on the Moabi for 37 families and 177 insects were captured on the Tali for 25 families. Although most of the floral visitors caught are similar for the three species (generalist pollinators), their distribution within the latter are significantly different, suggesting that some taxa are preferred for certain species. The main floral visitors to Doussie are mainly nocturnal insects with Coleoptera of the family Scarabeidae and Lepidoptera of the family Noctuidae and Sphingidae, and day floral visitors are Apidae and Syrphidae. Floral visitors to Moabi are both day and night visitors with mainly Lepidoptera of the family Nymphalidae and Noctuidae, Coleoptera of the family Scaradeidae and Elateridae, Diptera and Hymenoptera of the family Apidae. And the floral visitors of Tali are essentially Nocturnal Lepidoptera but the low sampling effort for this species does not allow us to affirm this status with certainty. The distances between the flowering plants calculated for each species after logging are 306 m for Doussié, 808 m for Moabi and 211 m for Tali. The comparison of these distances with the scientific literature about the flight distances of floral visitors seems to indicate that selective logging has no impact on the entomophilic dispersion of pollen from the three species studied


File(s)

Document(s)

Author

  • Segers, Arnaud ULiège Université de Liège > Gembloux Agro-Bio Tech

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 6
  • Total number of downloads 15










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.