Feedback

Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
MASTER THESIS
VIEW 25 | DOWNLOAD 57

La conscientisation des époux quant à leur choix du régime matrimonial et l'obligation d'information du notaire aggravée par la réforme du droit des régimes matrimoniaux

Download
Marchal, Marie ULiège
Promotor(s) : Leleu, Yves-Henri ULiège
Academic year : 2018-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/6949
Details
Title : La conscientisation des époux quant à leur choix du régime matrimonial et l'obligation d'information du notaire aggravée par la réforme du droit des régimes matrimoniaux
Author : Marchal, Marie ULiège
Advisor(s) : Leleu, Yves-Henri ULiège
Language : French
Number of pages : 36
Discipline(s) : Law, criminology & political science > Civil law
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en droit, à finalité spécialisée en mobilité interuniversitaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie

Abstract

[fr] Le choix du régime matrimonial à adopter en cas de contrat de mariage est d’une importance primordiale : il met en cause les patrimoines respectifs des futurs époux et peut entraîner des conséquences majeures en cas de dissolution du mariage. Cependant dans la majorité des cas, le futur couple ne connaît pas suffisamment les risques liés à l’adoption d’un tel régime et n’est bien souvent pas conscient de ce que celui-ci implique en pratique. Dans ce cadre, nous verrons que le notaire a un grand rôle à jouer.
Avant le 1er septembre 2018, les deux régimes conventionnels légaux principaux étaient d’une part le régime légal de communauté et d’autre part, le régime de séparation de biens pure et simple. Face aux importantes dérives inégalitaires auxquelles sont confrontés les couples qui ont opté pour ce dernier, une nécessité d’intervention du législateur était à l’ordre du jour.
C’est dans ce cadre qu’une réforme du droit des régimes matrimoniaux a vu le jour. En vigueur depuis septembre 2018, celle-ci modifie notre Code civil et intervient pour mieux coller à la réalité des couples mariés aujourd’hui. Nous retrouvons dès lors un nouveau modèle légal : la séparation de biens avec une clause de participation aux acquêts, un meilleur encadrement du modèle traditionnel de séparation de biens pure et simple, mais surtout et c’est ce qui fera l’objet de notre travail, un devoir d’information renforcé du notaire dans le cadre de ce régime en particulier.

Author

  • Marchal, Marie ULiège Université de Liège > Master droit, à fin.

Promotor(s)

  • Total number of views 25
  • Total number of downloads 57










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.