Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 16 | DOWNLOAD 1

Déclin des vautours Gyps (Gyps bengalensis, Gyps indicus et Gyps tenuirostris) dans le sous-continent indien par intoxication au diclofenac et son impact sur la santé humaine et les écosystèmes. Aspects liés au concept « one health »

Download
Vandersmissen, Nicolas ULiège
Promotor(s) : Linden, Annick ULiège
Date of defense : 27-Jun-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7035
Details
Title : Déclin des vautours Gyps (Gyps bengalensis, Gyps indicus et Gyps tenuirostris) dans le sous-continent indien par intoxication au diclofenac et son impact sur la santé humaine et les écosystèmes. Aspects liés au concept « one health »
Translated title : [en] COLLAPSE OF GYPS VULTURES (GYPS BENGALENSIS, GYPS INDICUS AND GYPS TENUIROSTRIS) IN THE INDIAN SUBCONTINENT BY INTOXICATION WITH DICLOFENAC AND ITS IMPACT ON HUMAN HEALTH AND ECOSYSTEMS. ASPECTS RELATED TO THE CONCEPT « ONE HEALTH ».
Author : Vandersmissen, Nicolas ULiège
Date of defense  : 27-Jun-2019
Advisor(s) : Linden, Annick ULiège
Committee's member(s) : Humblet, Marie-France ULiège
Thiry, Etienne ULiège
Lempereur, Laetitia ULiège
Language : French
Number of pages : 32
Keywords : [fr] vautour
[fr] diclofenac
[fr] sous-continent indien
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] Entre 1992 et 2007, 3 espèces de vautours endémiques dans le sous-continent indien ont subi un déclin majeur qui s’élèverait à 99,9% de la population pour Gyps bengalensis et à 96,8% pour Gyps indicus et Gyps tenuirostris. Autrefois très nombreux, ils occupaient un rôle majeur dans les écosystèmes et les sociétés humaines dans cette région du monde. L’insuffisance rénale par intoxication au diclofenac a été identifiée comme la cause principale du déclin, via ingestion de résidus sur les carcasses d’ongulés domestiques décédés quelques jours après s’être vus administrer la molécule. En permettant l’accumulation de ces carcasses, la quasi disparition des vautours a favorisé la prolifération d’autres charognards. Ceci a accru les risques de morsure et de propagation de maladies infectieuses, dont la rage, parmi les populations humaine et animale. Les coûts économiques induits, relatifs aux soins de santé et à la disposition des carcasses, sont probablement élevés mais difficiles à estimer. La production et la vente de diclofenac à usage vétérinaire ont été interdits en 2006 en Inde, au Népal et au Pakistan, de même que des formulations à destination humaine en Inde depuis 2015. Jusqu’à présent, le méloxicam semble être le seul AINS à ne pas mettre en danger la santé des vautours. Des centres d’élevages en captivité des 3 espèces ont été ouverts dans un but de conservation et de réhabilitation. Les 3 populations semblent s’être stabilisées depuis 2010.


File(s)

Document(s)

File
Access Vandersmissen Nicolas-Vautours Diclofenac.pdf
Description:
Size: 702.62 kB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access Vandersmissen Nicolas-Annexes.pdf
Description:
Size: 513.11 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Vandersmissen, Nicolas ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Humblet, Marie-France ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Thiry, Etienne ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Virologie vétérinaire et maladies virales animales
    ORBi View his publications on ORBi
  • Lempereur, Laetitia ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Parasitologie et pathologie des maladies parasitaires
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 16
  • Total number of downloads 1










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.