Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 44 | DOWNLOAD 1

L'utilisation des phéromones chez les animaux de compagnie est-elle justifiée ?

Download
Oeyen, Magali ULiège
Promotor(s) : Bureau, Fabrice ULiège
Date of defense : 27-Jun-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7201
Details
Title : L'utilisation des phéromones chez les animaux de compagnie est-elle justifiée ?
Translated title : [en] Is the use of pheromones for pets justified
Author : Oeyen, Magali ULiège
Date of defense  : 27-Jun-2019
Advisor(s) : Bureau, Fabrice ULiège
Committee's member(s) : Lekeux, Pierre ULiège
Schurmans, Stephane ULiège
Marichal, Thomas ULiège
Language : French
Number of pages : 39
Discipline(s) : Life sciences > Biochemistry, biophysics & molecular biology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] Les phéromones constituent une part importante de la communication chez nos animaux. Elles vont permettre, grâce à leur émission, de communiquer à distance avec un individu de la même espèce et de lui livrer toutes les informations sur son environnement. Il existe différents types de phéromones : sexuelle, d’apaisement, de rassemblement, de piste, d’espacement et d’alarme. La perception et le type de phéromone vont délivrer un message qui va moduler le comportement de l’animal. Par exemple, certaines d’entre elles délivrent un message apaisant, de bien-être, permettant à celui qui le perçoit de se sentir rassurer. Au quotidien, nos animaux peuvent être confrontés à des situations stressantes entrainant un comportement inadapté (destruction, vocalise, souillures,…) signe d’un certain mal-être. L’utilisation de phéromones va permettre de délivrer un message d’apaisement leur permettant de se sentir mieux au sein de leur environnement et de mieux gérer les situations de stress. Dans le cadre médical, lors d’une visite chez un vétérinaire ou lors d’une hospitalisation, l’animal se retrouve dans un environnement hostile et perçoit un certain stress. Celui-ci va nuire à la prise en charge et à la convalescence de l’animal. Par leur effet apaisant, les phéromones vont pouvoir améliorer leur séjour en clinique, influençant leur comportement et la prise alimentaire. Toutefois les phéromones présentent des limites, car bien qu’elles rassurent l’animal sur son environnement, elles n’influencent pas le stress engendré par les manipulations.


File(s)

Document(s)

File
Access Magali Oeyen - Mémoire finalisé 2018-2019.pdf
Description:
Size: 1.42 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Oeyen, Magali ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Lekeux, Pierre ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences fonctionnelles (DSF) > Physiologie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Schurmans, Stephane ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences fonctionnelles (DSF) > Biochimie métabolique vétérinaire
    ORBi View his publications on ORBi
  • Marichal, Thomas ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences fonctionnelles (DSF) > GIGA-R : Biochimie et biologie moléculaire
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 44
  • Total number of downloads 1










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.