Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 22 | DOWNLOAD 17

La perception des compétences de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ainsi que les attitudes associées chez les aidants proches

Download
Ligot, Laurie ULiège
Promotor(s) : Adam, Stéphane ULiège
Date of defense : 2-Sep-2019/10-Sep-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7531
Details
Title : La perception des compétences de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ainsi que les attitudes associées chez les aidants proches
Author : Ligot, Laurie ULiège
Date of defense  : 2-Sep-2019/10-Sep-2019
Advisor(s) : Adam, Stéphane ULiège
Committee's member(s) : Schroyen, Sarah ULiège
Krings, Audrey ULiège
Language : French
Number of pages : 88
Keywords : [fr] Alzheimer
[fr] caregiver
[fr] paternaliste
[fr] perception
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Les personnes avec une maladie d'Alzheimer sont généralement perçues comme "incompétentes" (chaleureuses mais incompétentes) (O'Connor & McFadden, 2012). Il s'agit dans ce cas d'un stéréotype dit "paternaliste" qui engendrerait des émotions et attitudes "paternalistes" (Fisk & al., 2002). Selon Werner (2006), plus nous percevons les personnes avec une maladie d'Alzheimer comme "incompétentes", plus nous sommes susceptibles d'avoir des émotions "prosociales" (c'est-à-dire : se soucier de l'autre, avoir envie de le protéger et de l'aider / principe également des attitudes dites "paternalistes"). Ainsi, nous nous attendons à ce que plus les aidants perçoivent les personnes Alzheimer comme incompétentes, plus ils expriment un comportement d'aide (attitude prosociale / attitude paternaliste). Or, il a été démontré que "l'aide excessive" peut être nuisible, et ce aussi bien pour la personne aidée que pour l'aidant. La personne aidée peut, lorsqu'elle reçoit un soutien ou de l'aide de manière excessive, devenir plus dépendante que ce qu'elle n'est initialement (Avorn & al., 1983; Bonsang & al. 2013). L'aidant quant à lui, risque de se surcharger en procurant de l'aide non-indispensable, ce qui augmenterait sa détresse/épuisement (Malaquin-Pavan & Pierrot, 2007).


File(s)

Document(s)

File
Access Laurie Ligot S143609 mémoire 2018-2019.pdf
Description:
Size: 1.54 MB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_Laurie Ligot S143609 mémoire 2018-2019.pdf
Description: -
Size: 81.63 kB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access Table des annexes + annexes Laurie Ligot.pdf
Description:
Size: 2.12 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Ligot, Laurie ULiège Université de Liège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Schroyen, Sarah ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie > Psychologie de la sénescence et du vieillissement
    ORBi View his publications on ORBi
  • Krings, Audrey ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie > Psychologie clinique cognitive et comportementale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 22
  • Total number of downloads 17










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.