Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 97 | DOWNLOAD 1788

Etude de la pollinisation et de la dispersion des graines de Milicia excelsa

Download
Coenraets, Edouard ULiège
Promotor(s) : Doucet, Jean-Louis ULiège ; Francis, Frédéric ULiège
Date of defense : 28-Aug-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7662
Details
Title : Etude de la pollinisation et de la dispersion des graines de Milicia excelsa
Author : Coenraets, Edouard ULiège
Date of defense  : 28-Aug-2019
Advisor(s) : Doucet, Jean-Louis ULiège
Francis, Frédéric ULiège
Committee's member(s) : Hebert, Jacques ULiège
Lassois, Ludivine ULiège
Daïnou, Kasso ULiège
Evrard, Quentin 
Language : French
Discipline(s) : Life sciences > Environmental sciences & ecology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en bioingénieur : gestion des forêts et des espaces naturels, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] L’Iroko, (Milicia excelsa) est une espèce ligneuse à haute valeur commerciale. Elle figure parmi
les dix essences les plus exploitées d’Afrique centrale. M. excelsa est une espèce héliophile,
dioïque et présente en population de faible densité. La régénérations naturelles et la pérennité des
populations d’arbres dépend des flux de gènes. Le présent travail s’attèle à décrire les flux de gènes
de M. excelsa, en analysant (i) dissémination du pollen et la (i) dispersion des graines, ainsi que
(iii) l’impact de l’exploitation forestière sur les populations d’Iroko. L’étude des vecteurs de
dispersion du pollen s’est réalisée à l’aide de pièges à insectes combinés à des Raspicams installés
dans la canopée de M. excelsa. 985 insectes furent capturés et une analyse palynologique a permis
d’émettre l’hypothèse d’une dispersion du pollen par le vent. L’étude des vecteurs de dispersion
des graines a été réalisé par l’installation de pièges photographiques dans la canopée et au sol, elle
a permis d’identifier un grand nombre de disperseurs de graine potentiels. Les principaux
disperseurs seraient les groupes des Muridae et des Pteropodidae. En vue de ces résultats on peut
supposer que M. excelsa ne serait pas trop impacté par l’exploitation sélective, tant que le diamètre
minimum d’exploitation et au-dessus du diamètre de fructification régulière de l’Iroko.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE_ED_COENRAETS.pdf
Description:
Size: 13.54 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Coenraets, Edouard ULiège Université de Liège > Gembloux Agro-Bio Tech

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Hebert, Jacques ULiège Université de Liège - ULiège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels
    ORBi View his publications on ORBi
  • Lassois, Ludivine ULiège Université de Liège - ULiège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels
    ORBi View his publications on ORBi
  • Daïnou, Kasso ULiège Université de Liège - ULiège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Laboratoire de Foresterie des régions trop. et subtropicales
    ORBi View his publications on ORBi
  • Evrard, Quentin Université de Liège - ULg > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Laboratoire de Foresterie des régions trop. et subtropicales
  • Total number of views 97
  • Total number of downloads 1788










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.