Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 136 | DOWNLOAD 12

Etude des effets des espacements inter-lignes et inter-lettres sur la qualité de la lecture sur écran chez des enfants dyslexiques et normo-lecteurs

Download
Rivoire, Juliette ULiège
Promotor(s) : Comblain, Annick ULiège
Date of defense : 2-Sep-2019/10-Sep-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7693
Details
Title : Etude des effets des espacements inter-lignes et inter-lettres sur la qualité de la lecture sur écran chez des enfants dyslexiques et normo-lecteurs
Author : Rivoire, Juliette ULiège
Date of defense  : 2-Sep-2019/10-Sep-2019
Advisor(s) : Comblain, Annick ULiège
Committee's member(s) : Poncelet, Martine ULiège
Veys, Emilie 
Language : French
Number of pages : 79
Keywords : [fr] lisibilité, espacements, lecture, enfants dyslexiques
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Multidisciplinary, general & others
Target public : Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en neuropsychologie du langage et troubles des apprentissages verbaux
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Les  facteurs  de  lisibilité,  et  plus  particulièrement  les  espacements  inter‐lettres,  ont  beaucoup été étudiés ces dernières années. Ils sembleraient être un moyen simple et accessible  d’améliorer  les  performances  de  lecture,  en  particulier  chez  les  lecteurs  présentant des difficultés. Toutefois, les conclusions concernant les effets des espacements inter-­‐lettres sur la qualité de la lecture sont plutôt variées. Des études ont constaté que son augmentation améliorait les performances de lecture de texte des enfants dyslexiques mais pas  celles  des  enfants  normo-­‐lecteurs  (Zorzi  et  al.,  2012  pour  une  étude  en  français).  D’autres auteurs montrent que cette amélioration ne serait pas spécifique aux enfants dyslexiques et pourrait également être observée chez les sujets non dyslexiques en termes de  vitesse  ou  de  précision  (Hakvoort,  et  al,  2017  ;  Sjoblom,  et  al,  2016;  Van  den  Boer  &  Hakvoort, 2015). Ces différentes conclusions pourraient s’expliquer par le fait que les paramètres  d’espacements  inter-lettres  et  inter‐lignes  sont  généralement  manipulés  de  façon simultanée dans les différentes études et qu’il est donc difficile de déterminer si les effets observés proviennent davantage de l’un ou de l’autre, bien que la littérature s’accorde plutôt  pour  dire  que  c’est  l’espacement  inter‐lettres  qui  permet  des  effets  positifs.  Notre  étude a pour but d’analyser l’impact de ces deux types d’espacements pris isolément. Pour cela,  nous  avons  proposé  quatre  textes  à  lire  sur  un  support  numérique  selon  quatre  modalités d’espacement différentes : espacement par défaut, augmentation de l’espace inter-­lettres  (+2,5  points),  augmentation  de  l’espace  inter-lignes  (+2  points),  puis  augmentation des espaces inter-lettres et inter‐lignes simultanément (+2,5 et +2 points). Les participants  étaient  répartis  en  trois  groupes  selon  leur  profil  de  lecture :  des  enfants  dyslexiques/faibles lecteurs de 4ème primaire (4P), des enfants normo-­‐lecteurs plus jeunes appariés  sur  leur  niveau  de  lecture  (2P),  puis  des  enfants  normo-­‐lecteurs  appariés  au  premier groupe sur le niveau scolaire (4P). Nous supposions que l’amélioration de la lecture (en termes de vitesse et de précision) pour le texte avec « espacements inter‐lettres et inter‐lignes » par rapport aux autres types d’espacement serait plus importante d’une part chez les enfants présentant des difficultés de lecture que les normo‐lecteurs, et d’autre part chez les enfants  normo-­‐lecteurs  en  début  d’apprentissage  que  chez  les  enfants  normo‐lecteurs  experts. Les données statistiques ne montrent pas de différence significative entre les quatre modalités d’espacement proposées sur la qualité de lecture, que ce soit en termes de vitesse et de précision, et cela pour les trois profils de lecture. Nos résultats ne permettent donc  pas  de  conclure  que  l’augmentation  des espacements  améliore  la  lecture  des  enfants présentant des difficultés, ni des normo­‐lecteurs, débutants ou experts.


File(s)

Document(s)

File
Access RivoireJuliette2(1).pdf
Description:
Size: 1.76 MB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_RivoireJuliette2(1).pdf
Description: -
Size: 224.79 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Rivoire, Juliette ULiège Université de Liège > Master logo., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Poncelet, Martine ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Logopédie > Neuropsychologie du langage et des apprentissages
    ORBi View his publications on ORBi
  • Veys, Emilie
  • Total number of views 136
  • Total number of downloads 12










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.