Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 112 | DOWNLOAD 318

Un point de vue phénoménologique et neurocognitif sur le style attentionnel en lien avec l'hyperréflexivité schizophrénique

Download
Malay, Laura ULiège
Promotor(s) : Englebert, Jérôme ULiège ; Van Calster, Laurens ULiège
Date of defense : 2-Sep-2019/10-Sep-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/8418
Details
Title : Un point de vue phénoménologique et neurocognitif sur le style attentionnel en lien avec l'hyperréflexivité schizophrénique
Author : Malay, Laura ULiège
Date of defense  : 2-Sep-2019/10-Sep-2019
Advisor(s) : Englebert, Jérôme ULiège
Van Calster, Laurens ULiège
Committee's member(s) : Laroi, Frank ULiège
Monville, François 
Language : French
Number of pages : 202
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] L’objectif de cette étude était d’allier une approche neuropsychologique et une approche phénoménologique afin de démontrer une nouvelle fois l’intérêt d’une pluridisciplinarité pour essayer de comprendre et d’approcher au mieux les mécanismes mis en jeu dans la schizophrénie et sa complexité. Nous avons étudié, d’une part, les capacités de contrôle attentionnel et, d’autre part, l’expérience vécue des patients afin d’explorer si un style attentionnel est spécifique à la schizophrénie, lequel serait à mettre en lien avec une certaine intensification de la conscience de soi et une hyperréflexivité. Les principaux résultats de cette étude ont montré plusieurs choses. Premièrement, un contrôle cognitif faible ne semble suffire à lui seul pour entraîner un score élevé de saillance aberrante. Cependant, comme attendu, un contrôle cognitif bas pour l’attention interne est fortement associé à la saillance aberrante. En d’autres termes, plus une personne présente un contrôle cognitif faible pour les processus internes, plus elle présentera une altération élevée des de la saillance. Deuxièmement, les participants ayant reçu un diagnostic de schizophrénie ont un score de saillance aberrante significativement plus élevé que ceux qui appartiennent au groupe contrôle. Troisièmement, notre étude n’a mis aucune différence significative pour le contrôle attentionnel entre le groupe contrôle et le groupe patient contrairement à nos hypothèses. Par conséquent, aucun style attentionnel spécifique à la schizophrénie n’a pu être mis en évidence dans la présente étude. Finalement, nous avons tenté de mettre en lien les styles attentionnels avec l’hypothèse phénoménologique d’hyperréflexivité. Nous nous attendions à ce qu’un contrôle attentionnel faible pour les stimuli internes soit associé à une hyperréflexivité plus élevée. Cependant, les résultats ne semblent pas aller dans ce sens. Des limites non négligeables peuvent avoir influencé ces résultats.


File(s)

Document(s)

File
Access Malay Laura - S142673 - Mémoire.pdf
Description: -
Size: 2.02 MB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access Scores.pdf
Description: -
Size: 111.27 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Malay, Laura ULiège Université de Liège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Laroi, Frank ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie > Département de Psychologie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Monville, François
  • Total number of views 112
  • Total number of downloads 318










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.