Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 177 | DOWNLOAD 12

Confrontation des avis des parents par rapport à l'engagement parental, la relation école-familles et la coéducation en relation avec le développement des compétences numériques précoces au travers de jeux mathématiques en milieu défavorisé

Download
Maquinay, Marine ULiège
Promotor(s) : Baye, Ariane ULiège
Date of defense : 17-Jun-2020/23-Jun-2020 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/9337
Details
Title : Confrontation des avis des parents par rapport à l'engagement parental, la relation école-familles et la coéducation en relation avec le développement des compétences numériques précoces au travers de jeux mathématiques en milieu défavorisé
Author : Maquinay, Marine ULiège
Date of defense  : 17-Jun-2020/23-Jun-2020
Advisor(s) : Baye, Ariane ULiège
Committee's member(s) : Fagnant, Annick ULiège
Poncelet, Débora 
Language : French
Number of pages : 238
Keywords : [fr] Relation école-famille, coéducation, engagement parental
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Education & instruction
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences de l'éducation, à finalité spécialisée en enseignement
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] De nombreuses études ont démontré l’importance de la relation et de la coopération entre le milieu scolaire et le milieu familial dans le développement des enfants. En effet, celles-ci ont permis de rendre compte des effets positifs sur les enfants dans leur parcours scolaire. Néanmoins, plusieurs éléments peuvent entacher cette relation qui est particulièrement difficile à mettre en œuvre ; le niveau de capital social, le sentiment d’efficacité des parents, les croyances des parents ou encore les jugements. Dans le cadre du décrochage scolaire et des sciences de l’éducation dans lequel s’inscrit cette recherche, le milieu défavorisé est celui où l’enfant à le plus à y gagner. Selon les enquêtes internationales, les enfants issus de milieux minoritaires ont davantage de retard scolaire par rapport aux enfants autochtones. Par cette recherche « MathPlay », nous poursuivions la volonté de réduire le retard scolaire par deux biais. Le premier étant en l’implantant à l’école maternelle. Nous le savons, les lacunes s’accroissent avec le temps, il est de ce fait majeur de s’intéresser aux bases des apprentissages, mathématiques pour cette recherche. Dans le cadre de ce travail de recherche, notre démarche s’est axée sur le développement précoce des compétences mathématiques. La mise en place de jeux a été pour nous un vecteur d’évolution de ces compétences. La prévention au décrochage scolaire a été l’un des objectifs poursuit. Le second moyen de réduire les inégalités étant permettre aux parents de devenir acteurs dans la scolarité de leur enfant tout en maintenant ces derniers au centre de des discussions (école – famille – communauté). Plus les parents vont se sentir concerné dans leur scolarité, plus les enfants seront enclins à évoluer positivement dans leurs apprentissages.




À travers cette recherche, nous voulions analyser sous divers concepts théoriques l’avis des parents concernant le dispositif « MathPlay », à savoir la relation école-famille, l’engagement parental et la coéducation. Une catégorie reprenant les sentiments, les craintes ainsi que les attentes des parents a également été mise en avant. Pour cela, nous avons utilisé la catégorisation socio-sémantique, c’est-à-dire une grille de codage permettant d’identifier différemment les données que nous avions récoltées afin de répondre aux différentes questions de recherche.

Bien que quelques réserves soient de mises, nous tirons la conclusion que les parents se sont davantage investis dans les activités scolaires de leurs enfants grâce aux différents jeux mis en place. Cette affirmation nous permet de répondre par l’affirmative à notre question de recherche : « Est-ce que les parents se sont sentis plus concernés par la scolarité de leur enfant au travers des jeux mathématiques ? ». Cependant, nous parlons ici d’un investissement à court terme. Il serait intéressant de proposer un dispositif d’une plus longue durée afin d’en identifier ses impacts sur le long terme.

De plus, certains parents ont eu le sentiment d’aider leur enfant sans remettre en question leurs propres capacités. Ceci répond à notre deuxième question de recherche à savoir : « Les parents ont-ils eu le sentiment de contribuer aux apprentissages mathématiques de leur enfant ? ». Toutefois, selon les parents, l’apprentissage des différents jeux qui se fait à l’école serait une aide plus conséquente à l’évolution des compétences mathématiques.

Pour répondre à notre troisième question de recherche : « La relation école-famille s’est-elle plus développée grâce au dispositif ? A-t-il permis aux familles d’être plus proche de l’école ? », nous avons observé que la relation entre les parents et l’enseignant, importante pour de meilleures performances scolaires, s’est développée au cours du dispositif. Cependant, le nombre de parents ayant participés aux entretiens ne nous permet pas de faire une généralité des données récoltées mais plutôt d’établir d’autres hypothèses.
Quant à notre dernière question de recherche : « Les parents sont-ils conscients de la relation école-famille : en voient-ils le sens et l’intérêt ? », nous avons pu établir que les parents sont conscients de l’importance de cette relation. Ils la trouvent importante. Toutefois, même s’ils en sont conscients, pouvons-nous avancer qu’ils entretiennent cette relation ? Les données récoltées dans ce travail ne nous permettent pas de nous positionner quant à cette question.

Au vu des limites identifiées dans notre recherche, telles que la désirabilité sociale lié aux entretiens semi-dirigés, à la barrière de la langue ainsi que le choix de ne pas interroger les enseignants et de ne pas donner les règles du jeu, celles-ci nous ont permis d’établir plusieurs perspectives de recherche. Notamment, nous pensons qu’il serait intéressant de procéder à une recherche similaire mais dans un autre domaine tel que le français par exemple. Cela nous permettrait d’observer si l’impact est le même qu’avec les compétences numériques. Ou encore, réaliser une recherche de ce type mais sous différentes modalités telles qu’augmenter le temps des jeux dans la famille, donner les jeux uniquement dans les familles ou encore les proposés dans plusieurs milieux à capital social différent.


File(s)

Document(s)

File
Access MAQUINAY_MARINE_Memoire.pdf
Description:
Size: 3.59 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Maquinay, Marine ULiège Université de Liège > Master sc. édu., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Fagnant, Annick ULiège Université de Liège - ULiège > Département des Sciences de l'éducation > Didactique générale et intervention éducative
    ORBi View his publications on ORBi
  • Poncelet, Débora Université du Luxembourg
  • Total number of views 177
  • Total number of downloads 12










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.