Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 213 | DOWNLOAD 975

Rôle écologique de l'éléphant de forêt (Loxodonta cyclotis Matschie, 1900) en tant que disperseur et prédateur d'espèces ligneuses gabonaises"

Download
d'Aspremont Lynden, Marie ULiège
Promotor(s) : Doucet, Jean-Louis ULiège ; Scalbert, Morgane ULiège
Date of defense : 26-Aug-2020 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/10642
Details
Title : Rôle écologique de l'éléphant de forêt (Loxodonta cyclotis Matschie, 1900) en tant que disperseur et prédateur d'espèces ligneuses gabonaises"
Translated title : [en] Ecological role of the forest elephant (Loxodonta cyclotis Matschie, 1900) as a disperser and predator of Gabonese woody species
Author : d'Aspremont Lynden, Marie ULiège
Date of defense  : 26-Aug-2020
Advisor(s) : Doucet, Jean-Louis ULiège
Scalbert, Morgane ULiège
Committee's member(s) : Monty, Arnaud ULiège
Fauconnier, Marie-Laure ULiège
Language : French
Number of pages : 57
Keywords : [fr] Forêts tropicales
[fr] Afrique centrale
[fr] Gabon
[fr] éléphant de forêt
[fr] Detarium macrocarpum
[fr] Bobgunnia fistuloides
[fr] Baillonella toxisperma
[fr] dispersion
[fr] piège photographique
[fr] fèces
[fr] écorcement
[fr] molécules volatiles
[en] Tropical forests
[en] Central Africa
[en] Gabon
[en] forest elephant
[en] Detarium macrocarpum
[en] Bobgunnia fistuloides
[en] Baillonella toxisperma
[en] dispersal
[en] camera trap
[en] dung
[en] barking
[en] VOC
Discipline(s) : Life sciences > Environmental sciences & ecology
Funders : PPECF (programme de promotion de l’exploitation certifiée des forêts, KfW, COMIFAC), PFF (Precious Forest Foundation)
Name of the research project : Projet ELEFOR
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en bioingénieur : gestion des forêts et des espaces naturels, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] Les forêts tropicales du bassin du Congo sont aujourd’hui sujettes à de nombreuses pressions de natures diverses rendant incertain l’avenir de ces écosystèmes complexes. La défaunation, résultat de l’impact des activités humaines sur les populations animales, se traduit par des effets en cascade aboutissant à l’existence d’« empty forests ». Il est dès lors essentiel d’étudier les interactions faune-flore afin d’améliorer la compréhension globale sur la dynamique de ces forêts. Dans ce contexte, cette étude a pour but d’enrichir les connaissances sur les interactions de l’éléphant de forêt avec différentes espèces ligneuses.
Les objectifs de ce travail sont : i) quantifier l’importance de l’éléphant dans le processus de dispersion d’essences à haute valeur commerciale ou patrimoniale, ii) caractériser les processus de prédation et de dispersion secondaire survenant lors de la consommation de graines dans les fèces d’éléphants, et iii) identifier les profils d’odeurs d’écorces appréciées par les éléphants et d’éventuelles molécules attractives.
L’étude s’est déroulée dans Parc National de la Lopé, situé au centre du Gabon. La zone d’étude se trouve dans le nord du parc, composé d’une mosaïque de forêts-savanes.
Afin de répondre aux deux premiers objectifs, des caméras-pièges ont été disposés i) aux pieds de semenciers de Detarium macrocarpum et de Bobgunnia fistuloides afin d’identifier le cortège d’espèces impliquées dans la dispersion des fruits de ces essences, ii) en visant des fèces d’éléphants afin d’identifier les éventuels disperseurs secondaires et prédateurs des graines présentes dans celles-ci. Pour répondre au troisième objectif, des échantillons d’écorce de huit essences appréciées par les éléphants ont été récoltés et analysés en laboratoire afin d’ y identifier les composés volatils.
De nombreuses espèces ont été observées autour des semenciers étudiés, l’éléphant est le principal disperseur de ces deux essences. Cependant, le céphalophe à dos jaune (Cephalophus silvicultor) consomme également les fruits de D. macrocarpum et le céphalophe de Peters (Cephalophus callipygus) ceux de B. fistuloides. Sur les 18 crottes observées, des mandrills (Mandrillus sphinx) et potamochères (Potamochoerus porcus) en fouillent respectivement 11 et 7. Ceux-ci agissent comme prédateurs des graines. Finalement, 85 composés volatils ont été identifiés dans les huit échantillons, dont six sont retrouvés systématiquement dans chaque essence : le beta-pinène, l’éthanol, l’éthylbenzène, le limonène, le p-xylène et le toluène.
Au vu de l’importance qu’occupe l’éléphant au sein du cortège de disperseurs de D. macrocarpum et B. fistuloides, sa disparition entrainerait un déséquilibre majeur des populations de ces essences. Cette étude suggère que les fèces d’éléphants constituent une source de nourriture récurrente pour des mandrills et potamochères agissant comme prédateurs des graines dispersées. Ces processus secondaires réduisent l’efficacité de l’éléphant comme disperseur mais ne l’anéantissent pas. L’analyse des profils d’odeurs des essences écorcées révèle une grande variabilité entre les essences. Des études complémentaires seraient nécessaires pour caractériser de façon certaine le rôle des composés volatils dans la sélection d’aliments par l’éléphant.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE-dAspremont_Marie.pdf
Description:
Size: 14.38 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • d'Aspremont Lynden, Marie ULiège Université de Liège > Gembloux Agro-Bio Tech

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 213
  • Total number of downloads 975










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.