Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 31 | DOWNLOAD 7

Modélisation de la dispersion réalisée de Tsuga heterophylla, Abies grandis et Thuja plicata

Download
Rathle, Eric ULiège
Promotor(s) : Monty, Arnaud ULiège ; Fanal, Aurore ULiège
Date of defense : 16-Nov-2020 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/10990
Details
Title : Modélisation de la dispersion réalisée de Tsuga heterophylla, Abies grandis et Thuja plicata
Translated title : [en] Modelisation of the realised dispersion of Tsuga heterophylla, Abies grandis and Thuja plicata
Author : Rathle, Eric ULiège
Date of defense  : 16-Nov-2020
Advisor(s) : Monty, Arnaud ULiège
Fanal, Aurore ULiège
Committee's member(s) : Claessens, Hugues ULiège
Fayolle, Adeline ULiège
Ligot, Gauthier ULiège
Language : French
Number of pages : 52
Discipline(s) : Life sciences > Environmental sciences & ecology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en bioingénieur : gestion des forêts et des espaces naturels, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] Au 18è siècle, les forêts européennes sont appauvries par des siècles de surexploitation. Afin de remédier à cet enjeu, les nations européennes se proposent reconstituer leurs forêts, en grande partie par la plantation d’espèces non-natives. Au 20è siècle, des essais passés de plantation d’espèces exotiques révèlent qu’une connaissance et une gestion inappropriée de celles-ci peut mener à des invasions biologiques pouvant s’accompagner de la dégradation des écosystèmes locaux et/ou de la disparition d’espèces natives.
Par conséquent, l’écologie de l’invasion se développa dans les années 80 dans le but de mieux comprendre les processus régissant les invasions biologiques et de mieux les contrôler.

Cette étude porte sur la dispersion de trois essences forestières exotiques provenant de l’ouest du continent nord-américain en Wallonie, à savoir Tsuga heterophylla (Raf.) Sarg., l’Abies grandis (Douglas ex. D. Don) Lindley et le Thuja plicata Donn ex D. Don.. Le but principale de cette étude est de démontrer si ces espèces sont invasives en Wallonie, de caractériser leur dispersion et d’ajuster un modèle décrivant leur courbe de dispersion. A ces fins, leur dispersion est étudiée selon le modèle Lagrangien et plus particulièrement selon la méthode de « seed-tracking » équivalent à l’étude de la « dispersion réalisée » en français. En plus d’étudier la dispersion des espèces, deux facteurs susceptibles d’influencer cette dispersion sont prises en compte. Il s’agit premièrement, de l’influence du type de couvert forestier sur le nombre de propagules dispersées et sur la distance de dispersion est analysé et deuxièmement, de l’influence du vent notamment sur la direction de dispersion.

La récolte d’informations sur la dispersion d’A. grandis et T. plicata se produit sur trois sites par espèce dans les forêts wallonnes publiques sur lesquels sont effectués, respectivement deux quadrants. Les don-nées de dispersion de T. heterophylla sont fournies par des projets de groupes effectués par des étudiants de Gembloux Agro-Bio Tech lors des années scolaires 2017-2018 et 2018-2019. Sur chaque quadrant, le nombre d’individus et le type de couvert forestier sont relevées en fonction de la distance de la source de propagules et la direction des quadrants est notée.

La dispersion est étudiée de trois manières à savoir, via la dispersion des proportions d’individus comptés sur chaque section d’un quadrant par rapport au nombre d’individus totaux comptés, pour caractériser la dispersion empirique ; via quatre fonctions de densité de probabilité ajustées sur les données de dispersion empiriques ; et finalement par comparaison entre espèce des modèles ayant présenté le meilleur ajustement. L’influence du couvert forestier est étudiée par ANCOVA considérant les proportions d’individus comptés comme variable explicative et la distance comme covariable. A cet effet, un modèle linéaire est réalisé par transformation logarithmique des deux variables. L’influence des vents forts est explorée visuellement via un graphique polaire représentant les directions des vents fort et les distance de dispersion atteintes par les différents quadrants.

Cette étude montre que les espèces A. grandis et T. heterophylla sont invasives en Wallonie, tandis que T. plicata ne l’est pas. La dispersion la plus lointaine est atteinte T. heterophylla, suivie de A. grandis et en dernier lieu, T. plicata. L’étude de l’influence du type couvert forestier sur la dispersion révèle que la régé-nération des trois espèces est plus abondante sous couvert résineux, suivi du couvert mixte et du couvert feuillu en dernier lieu. De plus, la dispersion des espèces est plus lointaine selon le même ordre exposé. L’étude de l’influence du vent sur la dispersion n’est pas concluante et un protocole plus spécifique devrait être adapté afin d’étudier ces effets.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE_Eric_Rathle_s20123369.pdf
Description:
Size: 2.4 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Rathle, Eric ULiège Université de Liège > Gembloux Agro-Bio Tech

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Claessens, Hugues ULiège Université de Liège - ULiège > Département GxABT > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels
    ORBi View his publications on ORBi
  • Fayolle, Adeline ULiège Université de Liège - ULiège > Département GxABT > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels
    ORBi View his publications on ORBi
  • Ligot, Gauthier ULiège Université de Liège - ULiège > Département GxABT > Laboratoire de Foresterie des régions trop. et subtropicales
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 31
  • Total number of downloads 7










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.