Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 55 | DOWNLOAD 1287

Aspergillose sino-nasale canine : quelles sont les meilleures méthodes diagnostiques et thérapeutiques ?

Download
Hammoudi, Antoine ULiège
Promotor(s) : Schurmans, Stephane ULiège
Date of defense : 21-Jun-2021 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/11869
Details
Title : Aspergillose sino-nasale canine : quelles sont les meilleures méthodes diagnostiques et thérapeutiques ?
Translated title : [fr] Canine sino-nasal aspergillosis : what are the best diagnostic and therapeutic methods ?
Author : Hammoudi, Antoine ULiège
Date of defense  : 21-Jun-2021
Advisor(s) : Schurmans, Stephane ULiège
Committee's member(s) : Marichal, Thomas ULiège
Sabatel, Catherine ULiège
Language : French
Number of pages : 34
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Target public : Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] But : Expliquer la pathogénie de l’aspergillose sino-nasale canine et comparer les différentes méthodes diagnostiques/thérapeutiques pour pouvoir proposer un diagnostic et un traitement adéquat chez un chien atteint d’aspergillose.
Résumé : L’aspergillose sino-nasale est l’une des principales causes de rhinite chronique chez le chien et se caractérise par la formation de plaques fongiques dans les cavités nasales et les sinus frontaux du chien. Ce phénomène provoque une lyse des cornets nasaux, du septum nasal et potentiellement de la lame criblée de l’ethmoïde. Cette maladie est causée le plus souvent par Aspergillus fumigatus qui est un champignon ascomycète saprophyte et ubiquitaire présent dans le monde entier. Ce champignon sporule pour produire une grande quantité de conidies qui peuvent être inhalées par le chien. Cette maladie touche principalement les chiens jeunes adultes, mésocéphales et dolichocéphales. Toutefois, les chiens de tout âge peuvent être atteints. Les signes cliniques se caractérisent par une atteinte des voies respiratoires supérieures, se manifestant notamment par des écoulements nasaux chroniques séro-hémorragiques et un éternuement. Les diagnostics différentiels consistent dès lors en des néoplasies nasales, des corps étrangers nasaux, des rhinites lympho-plasmocytaires et bactériennes secondaires à une maladie dentaire.
La pathogénie de cette maladie reste pour l’heure mal comprise. Cette atteinte n’est pas associée à une immunodéficience systémique et une maladie concomitante. On pourrait donc poser l’hypothèse qu’elle est due à une immunodéficience locale. La capacité du champignon à causer une infection dépend d’une part de l’immunocompétence de l’hôte et, d’autre part, des facteurs de virulence de l’agent fongique. Le développement d’une réponse immunitaire innée et d’une réponse immunitaire adaptative Th1 sont importantes dans la lutte contre les mycoses. Cette réponse immunitaire adaptative Th1 est primordiale pour une défense correcte contre le champignon. Celle-ci est initiée mais insuffisante pour empêcher le développement d’Aspergillus fumigatus au sein des cavités nasales et des sinus frontaux. Quant aux facteurs de virulence du champignon, ils sont représentés par la sécrétion de mycotoxine, les protéines sériques et une activité protéolytique. Tout ceci permettant l’adhésion et l’envahissement de la muqueuse nasale et des sinus frontaux de l’hôte. Malgré ces découvertes, on ne sait toujours pas expliquer pourquoi un chien sain développerait cette immunodéficience locale et comment dès lors prévenir cette pathologie.
Orienté par le tableau clinique, le diagnostic peut s’effectuer par toutes une série d’examens complémentaires que représentent la sérologie, la culture fongique, la cyto-histopathologie, la quantification de l’ADN fongique mais c’est souvent la tomodensitométrie et la rhinoscopie qui sont la clé dans le diagnostic et le suivi de l’aspergillose. Ces deux derniers examens permettent d’établir un bilan lésionnel, outil indispensable pour la mise en place d’un traitement et un débridement des plaques fongiques afin de maximiser l’efficacité du traitement.
Le traitement de cette pathologie peut consister en l’administration d’un traitement antifongique à base de médicament azolé comme le kétoconazole, le clotrimazole ou encore l’énilconazole. Un traitement systémique, topique par balnéation ou topique après trépanation, peut être utilisé lors d’aspergillose sino-nasale. Bien que l’on privilégie le topique après balnéation en cas d’atteinte de la lame criblée de l’ethmoïde et un topique après balnéation en cas de lame indemne.

[en] Aim : To explain the pathogenesis of canine sinonasal aspergillosis and to compare the different diagnostic/treatment methods in order to be able to propose an adequate diagnosis and treatment in a dog with aspergillosis.
Abstract : Canine sinonasal aspergillosis is a leading cause of chronic rhinitis in dogs and is characterized by the formation of fungal plaques in the nasal cavities and frontal sinuses of dogs. This causes lysis of the nasal turbinates, nasal septum and potentially lysis of the ethmoidal sieve plate. This disease is most commonly caused by Aspergillus fumigatus which is a saprophytic and ubiquitous ascomycete fungus found worldwide. This fungus spores to produce a large quantity of conidia that can be inhaled by the dog. Young adult, mesocephalic and dolichocephalic dogs are susceptible to this disease. However, this disease can affect dogs of any age. The clinical signs are characteristic of an upper respiratory tract disorder represented by chronic serohemorrhagic nasal discharge and sneezing amongst other things. The differential diagnosis must therefore be made with nasal neoplasia, nasal foreign objects, lymphoplasmacytic and bacterial rhinitis secondary to dental disease.
The pathogenesis of this disease is still poorly understood. A systemic immunodeficiency and a concomitant disease are not observed in this condition, which is thought to be due to local immunodeficiency. The ability of the fungus to cause infection depends on the immunocompetence of the host and on the virulence factors of the fungal agent. The development of an immune responsiveness of the host animal and an adaptive Th1 immune response are important for the control of fungal infections. This Th1 adaptive immune response is essential for a proper defense against the fungus. This response is initiated but insufficient to prevent the development of Aspergillus fumigatus in the nasal cavities and frontal sinuses. The virulence factors of the fungus are represented by mycotoxin secretion, serum proteins and proteolytic activity. All this allows the adhesion and invasion of the nasal mucosa and frontal sinuses of the host. Despite these findings, it is still not known why a healthy dog would develop this local immunodeficiency and how to prevent this pathology.
Oriented by the clinical picture, the diagnosis can be made by a whole series of complementary examinations represented by serology, fungal culture, cytology-histopathology, quantification of fungal DNA but it is often the CT scan and rhinoscopy that are essential in the diagnosis and follow-up of aspergillosis. These last two examinations might lead to the establishment of a lesion assessment, essential for the implementation of a treatment, and a debridement of the fungal plaques thus increasing the effectiveness of the therapy.
Treatment of this disease consists of the administration of an antifungal treatment with an azole drug such as ketoconazole, clotrimazole or enilconazole. A systemic, topical balnea or topical trepanation treatment can be used for sinonasal aspergillosis, although the treatment of choice is topical balnea if the ethmoidal sieve is not affected and topical trepanation if the ethmoidal sieve is lysed by the fungus.


File(s)

Document(s)

File
Access HAMMOUDI-Antoine-TFE-FMV-juin2021-provisoire.pdf
Description:
Size: 656.37 kB
Format: Adobe PDF
File
Access HAMMOUDI_Antoine_TFE_FMV_juin_2021_définitif.pdf
Description:
Size: 717.6 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Hammoudi, Antoine ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Marichal, Thomas ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences fonctionnelles (DSF) > Physiologie générale et des systèmes
    ORBi View his publications on ORBi
  • Sabatel, Catherine ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences fonctionnelles (DSF) > Biochimie et biologie moléculaire
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 55
  • Total number of downloads 1287










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.