Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 61 | DOWNLOAD 107

Recensement et impact de la structure paysagère urbaine sur les communautés d'abeilles sauvages au Kauwberg (Uccle)

Download
Lamarre, Marie ULiège
Promotor(s) : Francis, Frédéric ULiège
Date of defense : 24-Aug-2021 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/12953
Details
Title : Recensement et impact de la structure paysagère urbaine sur les communautés d'abeilles sauvages au Kauwberg (Uccle)
Author : Lamarre, Marie ULiège
Date of defense  : 24-Aug-2021
Advisor(s) : Francis, Frédéric ULiège
Committee's member(s) : Monty, Arnaud ULiège
Dufrêne, Marc ULiège
Noël, Grégoire ULiège
Language : French
Number of pages : 71
Keywords : [fr] abeilles sauvages
[fr] impact
[fr] urbanisation
[fr] recensement
[fr] structure paysagère
Discipline(s) : Life sciences > Entomology & pest control
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en bioingénieur : gestion des forêts et des espaces naturels, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] Il est actuellement indéniable que les populations de pollinisateurs sont en déclin dans le
monde. En quatrième place des causes de déclin se place l’urbanisation. Pour tenter de comprendre et d’en réduire les effets, il est important d’étudier le paysage urbain et les différents impacts sur les communautés d’abeilles sauvages qui en découlent.
A cette fin, la présente étude a débuté par un recensement des abeilles sauvages selon 18 sites
au sein du Kauwberg, un parc urbain situé à Uccle (Bruxelles). Ce recensement a eu lieu en 2020 pour les données estivales et en 2021 pour les données printanières. Malheureusement, une grande partie des individus de 2021 n’ont pas pu être identifiés. Les individus de 2020 servent donc de base pour cette étude. Grâce à cette base de données, une matrice de communauté a été générée et différents indices de biodiversité ont pu être calculés afin d’en déduire la richesse et l’abondance du Kauwberg selon 3 habitats (ouvert, couvert et potager). Ensuite, une carte de classes d’occupation dans et autour du Kauwberg ont permis de mesurer plusieurs variables paysagères. Ces indices ont été calculés selon 2 échelles spatiales autour des 18 sites: 250 et 500m. Ces distances correspondent à 2 distances de butinage des abeilles sauvages. Finalement, un modèle linéaire simple inspiré de la régression PLS a
permis d’en apprendre plus sur les impacts de ces variables paysagères sur les communautés. Une étude de corrélation est venue compléter l’étude de ce modèle, cette dernière s’étant avérée assez délicate.
De par l’étude de biodiversité, il en résulte que les milieux ouverts et les potagers sont très
propices aux communautés d’abeilles sauvages. A l’inverse, les milieux couverts qui se veulent plus réguliers en termes de communautés, sont moins riches. La richesse et l’abondance sont
significativement différentes entre les 3 milieux (cf. analyse de variances). Un site se dégage tout de même de cet échantillonnage. Il s’agit de la sablière, que certaines Andrenidae et Colletidae dominent, inversement aux autres milieux dominés par les genres Bombus et Apis. L’étude paysagère a quant à elle montré que les potagers étaient peu connectés alors qu’ils sont un excellent refuge pour les abeilles sauvages. Le pourcentage de surface occupée par ces potagers est positivement corrélé avec les indices de biodiversité, à l’instar de la présence de milieux ouverts à l’échelle de 500 mètres. Cependant, il est à souligner que le nombre de sites d’échantillonnage est assez réduit et que certains sites particuliers influencent les calculs, comme la sablière. En effet, cette sablière est l’un des sites les plus petits en termes de surface mais représente de par ses ressources, un refuge important. De ce fait, l’indice de taille de l’habitat se veut négativement biaiser avec les indices de biodiversité alors qu’il a déjà été prouvé que la taille, tout comme les autres facteurs locaux, peut se montrer plus importante que les facteurs paysagers.
En conclusion, il aurait été préférable de mener l’étude paysagère sur les indices de biodiversité
à plus grande échelle avec plus de sites d’échantillonnage pour obtenir des résultats plus concis.
Cependant, cette étude a prouvé l’intérêt du Kauwberg en termes de refuge pour les abeilles sauvages, avec plus de 95 espèces détectées. Les potagers mais également la sablière ont montré leur grand intérêt en tant qu’habitat d’accueil de biodiversité. Il est alors de mise de contribuer à la sauvegarde des habitats et des abeilles qui s’y abritent par différentes méthodes de gestion. Il pourrait également
être intéressant de créer un réseau écologique cohérent spécifique aux abeilles sauvages au sein de
Uccle et plus largement Bruxelles.


File(s)

Document(s)

File
Access Marie_Lamarre_abeilles_sauvages.pdf
Description:
Size: 3.29 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Lamarre, Marie ULiège Université de Liège > Gembloux Agro-Bio Tech

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 61
  • Total number of downloads 107










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.