Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 41 | DOWNLOAD 0

Baylisascaris procyonis, situation épidémiologique chez le raton laveur (Procyon lotor) et impact zoonotique

Download
Di Fresco, Dylan ULiège
Promotor(s) : Linden, Annick ULiège
Date of defense : 27-Jun-2022 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/14920
Details
Title : Baylisascaris procyonis, situation épidémiologique chez le raton laveur (Procyon lotor) et impact zoonotique
Translated title : [en] BAYLISASCARIS PROCYONIS, EPIDEMIOLOGICAL STATUS IN RACCOONS (PROCYON LOTOR) AND ZOONOTIC IMPACT
Author : Di Fresco, Dylan ULiège
Date of defense  : 27-Jun-2022
Advisor(s) : Linden, Annick ULiège
Committee's member(s) : Humblet, Marie-France ULiège
Thiry, Etienne ULiège
Language : French
Number of pages : 51
Keywords : [fr] Baylisascaris procyonis
[fr] zoonotique
[fr] animal
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Name of the research project : BAYLISASCARIS PROCYONIS, SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE CHEZ LE RATON LAVEUR (PROCYON LOTOR) ET IMPACT ZOONOTIQUE
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] Baylisascaris procyonis est un nématode qui parasite principalement le raton laveur (Procyon lotor) dont l’aire géographique initiale est l’Amérique du Nord et, plus précisément, les États-Unis. Cependant, suite à l’introduction du raton laveur en Allemagne et de son caractère invasif, de nombreuses études démontrent la prolifération de l’animal et de son parasite en Europe.
La contamination peut avoir lieu chez les hôtes définitifs, tels que le raton laveur et le chien, chez plus de 150 espèces animales (hôtes paraténiques) et chez l’Homme, par voie féco-orale via l’ingestion d’œufs embryonnés infectieux (stade L2) particulièrement résistants dans le milieu extérieur. Les hôtes définitifs peuvent également s’infecter en ingérant des hôtes paraténiques contaminés.
Les hôtes définitifs développeront une forme asymptomatique de la maladie. Chez les hôtes paraténiques et l’espèce humaine, les migrations larvaires induiront des formes asymptomatiques, des formes neurologiques graves (larva migrans neurale) dont la progression de la maladie et sa gravité dépendront de plusieurs facteurs, des formes oculaires (larva migrans oculaire) telle qu’une neurorétinite diffuse subaiguë unilatérale (DUSN) et des formes viscérales (larva migrans viscérale). Jusqu’en 2016, environ 25 cas de baylisascariase humaine ont été diagnostiqués principalement aux États-Unis et au Canada. Les patients infectés sont généralement âgés de moins de 2 ans et/ou atteints de troubles du comportement tels que la géophagie et le pica. Plus tard, dans la progression de la maladie, les signes cliniques deviendront de plus en plus violents jusqu’à la mort.
Seuls les hôtes définitifs peuvent être traités à l’aide d’anthelmintiques. Afin d’éviter la contamination des hôtes paraténiques et des êtres humains, pour lesquels aucun traitement efficace n’existe, il est recommandé d’éliminer les œufs de Baylisascaris procyonis dans les milieux contaminés tels que les latrines et endroits fréquentés par des ratons laveurs, de faire un déparasitage des hôtes définitifs mais aussi de sensibiliser la population. Toutefois, une amélioration des signes cliniques semble possible chez l’Homme si un diagnostic et un traitement précoces, à base d’albendazole et de corticostéroïdes, ont été mis en place.


File(s)

Document(s)

File
Access DI_FRESCO_Dylan_TFE_FMV_juin2022_définitif.pdf
Description:
Size: 1.12 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Di Fresco, Dylan ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Humblet, Marie-France ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Thiry, Etienne ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Virologie vétérinaire et maladies virales animales
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 41
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.