Feedback

Faculté de Philosophie et Lettres
Faculté de Philosophie et Lettres
MASTER THESIS
VIEW 17 | DOWNLOAD 1

La Nominalisation en basàa

Download
Ngo Makong, Edwige Suzanne ULiège
Promotor(s) : Van Linden, An ULiège
Date of defense : 25-Aug-2022/3-Sep-2022 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/15346
Details
Title : La Nominalisation en basàa
Author : Ngo Makong, Edwige Suzanne ULiège
Date of defense  : 25-Aug-2022/3-Sep-2022
Advisor(s) : Van Linden, An ULiège
Committee's member(s) : Polis, Stéphane ULiège
Pijpops, Dirk ULiège
Language : French
Number of pages : 87
Keywords : [fr] Nominalisation, nominalisation lexicale, déverbaux, nominaux d’actions et de participants, dérivatèmes, lexèmes.
Discipline(s) : Arts & humanities > Languages & linguistics
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Other
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en linguistique, à finalité approfondie
Faculty: Master thesis of the Faculté de Philosophie et Lettres

Abstract

[fr] Ce travail de recherche est consacré à la description des nominalisations en basàa, une langue
bantoue parlée au Cameroun par des milliers de locuteurs. Nous utilisons en majorité les
données naturelles extraites dans un ensemble de trois textes collectés par un groupe de
linguistes dans le cadre d’un projet de documentation sur les langues minoritaires (BULB).
Nous nous intéressons aux propriétés morphologiques des noms déverbaux. Nous partons du
postulat qu’en basàa la nominalisation se fait par les verbes et non des adjectifs comme c’est le
cas dans certaines langues comme l’anglais où les adjectifs et les verbes peuvent être
transformés en noms. Notre discussion est aussi centrée sur les types de nominalisation et les
différentes stratégies qui sont mises en œuvre pour leurs formations, nous observons certaines
de leurs propriétés linguistiques liées à leur sémantique et leur morphosyntaxe. Il ressort de
cette étude que le basàa possède les deux grands types de nominalisation présentés par Comrie
et Thompson (1985) qu’on retrouve dans d’autres langues, il s’agit de la nominalisation de
l’action et du participant. Les nominaux d’action sont formés par le procédé de préfixation, ils
expriment à la fois les actions et les résultats. En revanche, les nominaux de participant, qui
regroupent les noms d’instruments, agentifs, locatifs, de manière et de noms abstraits, sont
formés par les procédés de préfixation, de suffixation et parfois des deux. Sur le plan
sémantique, ces nominaux ou déverbaux présentent une prévisibilité sémantique très faible. Ils
ne trouvent généralement leur interprétation que dans leurs contextes syntaxiques. Aussi, ils se
comportent comme les autres nominaux de la langue, ils peuvent jouer la fonction de sujet ou
d'objet dans une phrase.


File(s)

Document(s)

File
Access La nominalisation en basàa (2).pdf
Description:
Size: 722.91 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Ngo Makong, Edwige Suzanne ULiège Université de Liège > Master ling., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Polis, Stéphane ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences de l'antiquité > Egyptologie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Pijpops, Dirk ULiège Université de Liège - ULiège > Département de langues modernes : ling., litt. et trad. > Département de langues modernes : ling., litt. et trad.
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 17
  • Total number of downloads 1










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.