Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 17 | DOWNLOAD 0

Retrait des lithiases du bas appareil urinaire par des procédures mini-invasives chez les chiens et chats

Download
Mouroz, Eloïse ULiège
Promotor(s) : No�l, St�phanie ULiège
Date of defense : 29-Jun-2023 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/17621
Details
Title : Retrait des lithiases du bas appareil urinaire par des procédures mini-invasives chez les chiens et chats
Author : Mouroz, Eloïse ULiège
Date of defense  : 29-Jun-2023
Advisor(s) : No�l, St�phanie ULiège
Committee's member(s) : Gommeren, Kris ULiège
Merveille, Anne-Christine ULiège
Language : French
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] Les urolithiases, pathologies fréquentes du chien et du chat, nécessitent leur retrait lorsqu’elles risqueraient d’induire une obstruction urétrale ou qu’une approche médicale n’est pas possible. Pour cela, les vétérinaires praticiens ont le plus souvent recours à la cystotomie classique et l’urétrotomie, des chirurgies invasives non ambulatoires. Il existe dorénavant différentes procédures mini-invasives dont l’objectif est de pallier les inconvénients des techniques invasives. L’urohydropropulsion mictionnelle, méthode mini-invasive ambulatoire, permet le retrait des urocystolithes d’une taille inférieure à 2 à 5 mm chez les chiens mâles et femelles et les chats femelles, sans recourir à du matériel spécifique. La cystoscopie avec une pince basket est, quant à elle, indiquée pour l’extraction des urolithes situés dans la vessie ou l’urètre d’une taille inférieure à 2 à 5 mm à condition que l’urètre du patient permette le passage de l’endoscope avec un canal opérateur, ce qui n’est pas le cas des chats mâles. Si un patient souffre d’urolithes d’une taille inférieure à 1 à 3 cm et que ce n’est pas un chat mâle, la lithotripsie intracorporelle par laser est efficace pour induire la fragmentation de ces derniers et ainsi les expulser par urohydropropulsion mictionnelle ou cystoscopie avec une pince basket. Ces trois interventions ambulatoires n’impliquent pas la présence de matériel de suture dans le tractus urinaire pouvant être responsable d’urolithes récurrents, mais ne sont néanmoins pas réalisables chez les chats mâles. La cystolithotomie percutanée, une chirurgie ambulatoire, et la cystotomie assistée par laparoscopie ont l’avantage de ne présenter aucun critère d’inclusion concernant l’espèce, le sexe et le poids des patients ou la taille et la localisation des urolithes. Ce sont cependant des chirurgies impliquant la présence de matériel de suture dans la vessie. Malgré les recommandations de ces techniques mini-invasives par le Collège Américain de Médecine Interne Vétérinaire, peu d’études analysant et comparant les niveaux d’inconfort ou de douleur engendrés par ces différentes interventions existent.


File(s)

Document(s)

File
Access MOUROZ_Eloïse_TFE_FMV_juin2023_provisoire.pdf
Description:
Size: 1.11 MB
Format: Adobe PDF
File
Access MOUROZ_Eloïse_TFE_FMV_juin2023_définitif.pdf
Description:
Size: 1.1 MB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_MOUROZ_Eloïse_TFE_FMV_juin2023_définitif.pdf
Description: -
Size: 106.76 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Mouroz, Eloïse ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Gommeren, Kris ULiège Université de Liège - ULiège > Dépt d'Ens. et de Clinique des animaux de Compagnie (DCC) > Urgences / Soins intensifs des animaux de compagnie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Merveille, Anne-Christine ULiège Université de Liège - ULiège > Dépt d'Ens. et de Clinique des animaux de Compagnie (DCC) > Cardiologie des animaux de compagnie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 17
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.