Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 80 | DOWNLOAD 63

Recherche sur l'utilisation de champignons entomopathogènes chez Musca Domestica (L., 1758) et suivi de cette espèce dans un environnement naturel à l'aide de pièges attractifs

Download
Doetsch, Léa ULiège
Promotor(s) : Caparros Megido, Rudy ULiège
Date of defense : 23-Aug-2023 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/18125
Details
Title : Recherche sur l'utilisation de champignons entomopathogènes chez Musca Domestica (L., 1758) et suivi de cette espèce dans un environnement naturel à l'aide de pièges attractifs
Translated title : [fr] RESEARCH ON THE USE OF ENTOMOPATHOGENIC FUNGI IN MUSCA DOMESTICA (L., 1758) AND MONITORING OF THIS SPECIES IN A NATURAL ENVIRONMENT USING ATTRACTIVE TRAPS
Author : Doetsch, Léa ULiège
Date of defense  : 23-Aug-2023
Advisor(s) : Caparros Megido, Rudy ULiège
Committee's member(s) : Monty, Arnaud ULiège
Francis, Frédéric ULiège
Bindelle, Jérôme ULiège
Language : French
Number of pages : 49
Keywords : [fr] Musca domestica , champignon entomopathogène, Beauveria bassiana , Metarhizium brunneum , pièges attractifs
Discipline(s) : Life sciences > Entomology & pest control
Research unit : Département d'Entomologie fonctionnelle et évolutive.
Name of the research project : RECHERCHE SUR L'UTILISATION DE CHAMPIGNONS ENTOMOPATHOGENES CHEZ MUSCA DOMESTICA (L., 1758) ET SUIVI DE CETTE ESPECE DANS UN ENVIRONNEMENT NATUREL A L’AIDE DE PIEGES ATTRACTIFS.
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en bioingénieur : gestion des forêts et des espaces naturels, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] La mouche domestique, Musca domestica L., 1758 , est un Diptère largement répandu dans le monde.
Les larves de cet insecte se nourrissent principalement de matière organique animale, essentiellement
de leur déjections. De ce fait , sa relation avec l’homme s’est accentuée avec le développement
d’élevages d’animaux. Cette mouche joue un rôle dans la transmission de nombreux agents pathogènes
tant dangereux pour l’homme que pour les animaux. Par conséquent, la gestion de ses populations est
essentielle particulièrement lorsqu’elles sont abondantes. Diverses méthodes de contrôle sont élaborées, incluant l’utilisation d’insecticides chimiques, de pièges attractifs, et plus récemment, des biopesticides , notamment basés sur des champignons entomopathogènes. Dans le cadre de cette étude, des souches de Beauveria bassiana et de Metarhizium brunneum ont été utilisées.Des essais biologiques ont été réalisés, au cours desquels, trois solutions sporales de champignons ainsi que deux essais témoins ont été vaporisés sur des individus adultes, dans le but d’évaluer la virulence de ces champignons. Parallèlement, un suivi des populations a été mené dans un village exposé à des invasions récurrentes de cette espèce de mouches. Pour cela, dix pièges ont été positionnés dans le
village de Moircy. Des relevés hebdomadaires des insectes capturés dans les pièges ont été effectués
entre le 5 mai 2023 et le 30 juin 2023.
Les résultats ont montré qu’aucune différence significative n’ a été observée entre les essais utilisant les
trois souches de champignons et le témoin négatif. En revanche, le témoin positif, traité avec un
insecticide, a montré des différences significatives avec un temps médian de survie (TL50) de 24 h et
une probabilité de survie de 0 %%. Pour l’instant, aucun champignon n’a pu être mis en avant. Cependant
des améliorations peuvent être mises en place afin d’obtenir des résultats probants. Le suivi des
populations a permis d’identifier une zone particulièrement dense en mouches domestiques dans le sud
ouest du village. L’analyse de la biodiversité a révélé que les familles prédominantes étaient les
Muscidae les Calliphoridae et une autre famille de l ordre des Diptera non identifiée , ce qui était
attendu étant donné la présence d’élevages de volailles, de vaches et de tas de fumier dans le village,
des habitats typiques pour ces fa milles. Les pièges ont été regroupés en deux catégories ; l’une
présentant une forte concentration de Muscidae , l’autre avec une prédominance de Calliphoridae . Ces
observations suggèrent l’existence d’une compétition entre ces deux espèces, voire une répartition du
village entre elles influencée par des possibles disparités environnementales créant des niches
différenciées.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE_Lea_Doetsch_s170036.pdf
Description:
Size: 2.52 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Doetsch, Léa ULiège Université de Liège > Gembloux Agro-Bio Tech

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 80
  • Total number of downloads 63










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.