Feedback

Faculté de Médecine
Faculté de Médecine
MASTER THESIS
VIEW 18 | DOWNLOAD 40

Mémoire, y compris stage professionnalisant[BR]- Séminaires méthodologiques intégratifs[BR]- Mémoires : "Automédication et handisport : étude auprès de sportifs amateurs adultes porteurs d'une déficience motrice et résidant en fédération Wallonie-Bruxelles ou en France métropolitaine"

Download
Praillet, Audrey ULiège
Promotor(s) : BEAUDART, Charlotte ULiège ; KAUX, Jean-François ULiège
Date of defense : 7-Oct-2022 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/19385
Details
Title : Mémoire, y compris stage professionnalisant[BR]- Séminaires méthodologiques intégratifs[BR]- Mémoires : "Automédication et handisport : étude auprès de sportifs amateurs adultes porteurs d'une déficience motrice et résidant en fédération Wallonie-Bruxelles ou en France métropolitaine"
Translated title : [fr] Self-medication and Disability Sport : a study of adult amateur athletes with a motor impairment living in the Wallonia-Brussels Federation or in metropolitan France
Author : Praillet, Audrey ULiège
Date of defense  : 7-Oct-2022
Advisor(s) : BEAUDART, Charlotte ULiège
KAUX, Jean-François ULiège
Committee's member(s) : Croisier, Jean-Louis ULiège
Henrotin, Yves ULiège
Language : French
Number of pages : 65
Keywords : [fr] Automédication
[fr] athlète amateur, déficience motrice
Discipline(s) : Human health sciences > Public health, health care sciences & services
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences de la santé publique, à finalité spécialisée en promotion de la santé
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine

Abstract

[fr] Introduction : le recours à l’automédication (AM) dans le cadre de la pratique sportive fait l’objet de peu d’études. Cette pratique semble être présente chez les sportifs valides amateurs mais aucune donnée ne permet de savoir si les handisportifs amateurs porteurs d’une déficience motrice y ont également recours. Les objectifs de cette études étaient de définir la prévalence du recours à l’AM auprès de handisportifs amateurs en situation de handicap physique; d’identifier des facteurs influençant le recours à l’AM ains que certaines méconnaissances en lien avec cette pratique.
Matériel et méthodes : une étude quantitative transversale, par questionnaire auto-administré anonyme en ligne, a été menée auprès de handisportifs amateurs en situation de handicap physique (belges et français). Des données concernant les caractéristiques, la pratique sportive, les produits consommés et les connaissances des sportifs ont été collectées. Les comportements d’AM ont été étudiés pour les compléments alimentaires (CA), les médicaments sans ordonnance (MSO) et les médicaments anciennement prescrits (MAP). Des analyses statistiques descriptives ont été réalisées ainsi que des comparaisons de groupes. Des régressions logistiques ont permis d’évaluer les facteurs influençant l’AM. Pour les analyses univariées (comparaisons de groupes) et multivariées (régressions logistiques), les MSO et les MAP ont été fusionnés sous la variable « médicaments » (MEDS).
Résultats : Plus d’un tiers (38,4%) des 164 handisportifs ayant pris part à l’étude reconnaissent avoir recours à l’AM dans le cadre de la pratique sportive. Parmi eux, 23,2% consomment des CA et 25,6% utilisent des MEDS. L’AM à l’aide de CA est positivement associée à l’âge, à la consommation de boissons à base de caféine et de boissons énergisantes et au recours à l’AM avec des MEDS. L’AM à l’aide de MEDS est positivement associée au nombre d’heures de pratique sportive, à la consommation de boissons à base de caféine et au recours à l’AM avec des CA. Le paracétamol est la molécule pharmaceutique la plus consommée et les protéines, le CA le plus utilisé. 36% des sportifs consommateurs de médicaments et 42,1% des utilisateurs de CA considèrent que l’AM ne comporte aucun risque pour la santé.
Conclusion : nous mettons en avant une prévalence importante du recours à l’AM chez les handisportifs amateurs en situation de handicap physique. Les risques inhérents à cette pratique, le recours à des sources de conseils et d’information peu fiables (comme internet) et la méconnaissance du danger que peut représenter l’AM soutiennent la nécessité de développer des stratégies éducatives à l’attention des handisportifs amateurs. Par ailleurs, des études supplémentaires sont nécessaires afin de mieux comprendre les comportements d’AM au sein de cette population.
Mots clés : automédication ; athlète amateur, déficience motrice.


File(s)

Document(s)

File
Access S072212PRAILLET2022_2.pdf
Description: -
Size: 1.24 MB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_S072212PRAILLET2022_2.pdf
Description: -
Size: 175.32 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Praillet, Audrey ULiège Université de Liège > Master sc. santé publ., à finalité

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Croisier, Jean-Louis ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences de la motricité > Kinésithérapie générale et réadaptation
    ORBi View his publications on ORBi
  • Henrotin, Yves ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences de la motricité > musculoSkeletal Innovative research Lab (mSKIL)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 18
  • Total number of downloads 40










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.