Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 116 | DOWNLOAD 0

L'évaluation de la violence chez les enfants de 8 à 12 ans et son lien avec la contagion émotionnelle, l'empathie et la déconnexion par rapport aux émotions

Download
Bailly, Justine ULiège
Promotor(s) : Blavier, Adelaïde ULiège
Date of defense : 22-Jun-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/3694
Details
Title : [fr] L'évaluation de la violence chez les enfants de 8 à 12 ans et son lien avec la contagion émotionnelle, l'empathie et la déconnexion par rapport aux émotions
Author : Bailly, Justine ULiège
Date of defense  : 22-Jun-2017
Advisor(s) : Blavier, Adelaïde ULiège
Committee's member(s) : Bourlet, Monica ULiège
Stievenart, Marie ULiège
Language : French
Number of pages : 54
Rameau keyword(s) : Enfants et violence
Emotions chez l'enfant
Empathie
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 5 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] De nos jours, les enfants sont fortement exposés à la violence. Ils y sont confrontés partout : dans les jeux vidéo, à la télévision, de leurs quartiers, dans leurs maisons ou encore dans leurs écoles. Jusqu’à présent, peu de recherche ont examiné la perception du caractère violent de certaines interactions et encore moins chez les enfants. Ainsi, dans l’optique d’aborder plusieurs aspects que peut prendre la violence, cette recherche s’est penchée sur l’évaluation de la violence verbale et de la violence physique impliquant différents protagonistes : les pairs et les parents. Afin d’expliquer la sensibilité à la violence, nous avons examiné les effets de différentes variables comme le sexe, l’âge, l’empathie et la déconnexion émotionnelle. L’empathie étant positivement liée à plus d’émissions comportements pro-sociaux et à moins d’émissions de comportements violents, nous avons fait l’hypothèse qu’elle serait positivement liée à une plus grande sensibilité à la violence. La déconnexion émotionnelle étant considérée comme facteurs de risque des comportements violents, nous avons fait l’hypothèse qu’elle était négativement liée avec la sensibilité à la violence. Afin de vérifier nos hypothèses, nous avons interrogé 133 enfants tout venant âgés de 8 à 12 ans. Les capacités d’empathie et la déconnexion émotionnelle ont été évaluées grâce au BES. Dans le but d’appréhender l’évaluation de la violence, nous avons mis au point un petit questionnaire se présentant sous forme de plusieurs scenarii mettant en scène de la violence verbale et physique entre enfants et entre parents. Nos résultats montrent qu’une typologie des évènements violents peut être faite allant de la plus violente à la moins violente : violence physique conjugale – violence verbale conjugale – violence entre pairs. Pour les filles, la violence physique entre pairs est considérée comme plus violente que la violence verbale entre enfants, ce qui n’est pas le cas pour les garçons. Les évaluations de la violence ne sont pas influencées par l’empathie, l’âge, le sexe ou la déconnexion émotionnelle, sauf en ce qui concerne la violence verbale entre pairs qui est significativement négativement influencée par le taux de déconnexion émotionnelle.


File(s)

Document(s)

File
Access s080725Bailly2017.pdf
Description: -
Size: 1.79 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Bailly, Justine ULiège Université de Liège - ULiège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 116
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.