Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 15 | DOWNLOAD 3

Impact d'un travail d'intégration sur les symptômes dépressifs

Download
Bodson, Cécile ULiège
Promotor(s) : Blairy, Sylvie ULiège
Date of defense : 1 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/4080
Details
Title : [fr] Impact d'un travail d'intégration sur les symptômes dépressifs
Author : Bodson, Cécile ULiège
Date of defense  :  1
Advisor(s) : Blairy, Sylvie ULiège
Committee's member(s) : D'Argembeau, Arnaud ULiège
Brouette, Béatrice ULiège
Language : French
Number of pages : 106
Commentary : 0 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] La dépression est un trouble étudié depuis des décennies. De nombreuses études ont été entreprises afin de découvrir les manifestations de cette pathologie. Cette étude souhaitait apporter sa pierre à ce riche édifice en proposant une focalisation sur les souvenirs définissant le soi (SDMs). Le but premier de cette étude était donc de s'intéresser au rôle de ces souvenirs chez des patients dépressifs afin de proposer un nouvel outil thérapeutique se basant sur leur intégration. L’intégration est le fait de raisonner sur son passé afin d'acquérir un sentiment de cohérence par rapport aux expériences vécues. Ce travail d'intégration permet d’apporter plusieurs bénéfices à l'individu l'effectuant, comme par exemple un sentiment de bien-être. Travailler l’intégration de tels souvenirs peut donc représenter une plus-value dans la recherche d’un mieux-être chez des patients souffrant de dépression. Malheureusement, notre étude n’a pas pu être menée comme nous l’aurions souhaité. En effet, dû à plusieurs problèmes administratifs, il ne nous a pas été possible de recruter un nombre suffisant de sujets dépressifs. Notre échantillon était donc composé de deux groupes de participants : 18 participants non-cliniques, réparti de manière équitable entre une condition expérimentale et une condition contrôle, et 1 participant dépressif. Notre méthodologie consistait en trois rencontres étalées sur une période de deux semaines. Les participants remplissaient plusieurs échelles et récupéraient trois SDMs, puis réalisaient le travail d’intégration et, enfin, passaient une seconde fois les différentes échelles. Nous nous attendions à ce que le travail d’intégration diminue les symptômes dépressifs. Cependant, nos résultats n’ont pas permis de valider cette hypothèse. Plusieurs pistes de réflexions sont envisagées afin d’expliquer la non-significativité de nos résultats. Quelques observations émergent néanmoins et nous permettent de préciser certains pans intéressants de notre méthodologie. Enfin, nous avons envisagé les possibilités d’implications de notre outil dans diverses psychothérapies : la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT ; Hayes, Strosahl & Wilson, 1999), la logothérapie (Frankl, 1988) et la thérapie cognitive (Ehlers, Clark, Hackmann, McManus & Fennell, 2005) d’écoulant du modèle d’Ehlers et Clark(2000) traitant l’état de stress post-traumatique.


File(s)

Document(s)

File
Access s110034Bodson2017.pdf
Description: -
Size: 1.74 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Bodson, Cécile ULiège Université de Liège - ULiège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 15
  • Total number of downloads 3










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.