Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 41 | DOWNLOAD 7

L'impact du manque de sommeil et du rythme circadien sur les prises de décision risquées

Download
Cespedes-Ortiz, Cristian ULiège
Promotor(s) : Collette, Fabienne ULiège ; Vandewalle, Gilles ULiège
Date of defense : 30-Aug-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/4094
Details
Title : [fr] L'impact du manque de sommeil et du rythme circadien sur les prises de décision risquées
Author : Cespedes-Ortiz, Cristian ULiège
Date of defense  : 30-Aug-2017
Advisor(s) : Collette, Fabienne ULiège
Vandewalle, Gilles ULiège
Committee's member(s) : Dardenne, Benoît ULiège
Majerus, Steve ULiège
Language : French
Number of pages : 73
Rameau keyword(s) : Sommeil -- Privation
Cycle veille-sommeil
Prise de décision
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 1 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en neuroscience cognitive et comportementale
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Dans ce travail, nous avons d’abord passé en revue les éléments importants du cycle veille-sommeil, en particulier en lien avec le rythme circadien. Nous avons également vu que ce dernier avait une influence sur divers processus cognitifs. Nous avons ensuite abordé la prise de décision risquée, en commençant par la prise de décision en contexte de non-privation de sommeil. Pour cela nous avons d’abord abordé les théories rationnelles et ainsi introduit la notion de valeur attendue utilisée dans la tâche dont fait l’objet ce mémoire, puis la théorie des perspectives, montrant que les décisions ne sont pas toujours prises de façon rationnelles. Cette dernière montre en particulier d’une part qu’il existe une aversion à la perte, et d’autre part que le cadre, c’est-à-dire la façon dont sont présentées les options peut avoir une influence sur le choix. Nous avons ensuite abordé la prise de décision en privation de sommeil. Nous avons ici vu qu’il y avait une augmentation des prises de risques et/ou de l'attractivité des solutions risquées. Nous avons en effet vu que le pattern normal de la théorie des perspectives pouvait aller jusqu'à être inversé en privation de sommeil. Nous avons ensuite vu qu’il n’existait en revanche presque pas de recherches étudiant la prise de décision risquée en lien avec le rythme circadien. La seule ayant précisément étudié cette question ne l’a par ailleurs pas fait dans un contexte de routine constante, mais observe un effet circadien sur l’effet du cadre. Nous avons ensuite présenté la tâche de prise de risque utilisée pour étudier l’effet du manque de sommeil et du rythme circadien sur les prises de décisions risquées. Il était supposé un effet de l’interaction entre l’homéostat et le système circadien, avec davantage de prise de risque lors de la nuit biologique. Cette hypothèse n’a toutefois pas été corroborée. Nous avons proposé une discussion avançant des hypothèses sur la raison de ce manque d’effet attendu, entre autre en raison d’un manque de complexité de la tâche et de son cadre « neutre » (50% de chances de gagner et de perdre les montants). Nous avons enfin proposé quelques perspectives futures.


File(s)

Document(s)

File
Access s136015Cespedes-Ortiz2017.pdf
Description: -
Size: 1.48 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Cespedes-Ortiz, Cristian ULiège Université de Liège - ULiège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 41
  • Total number of downloads 7










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.