Feedback

Faculté de Médecine
Faculté de Médecine
MASTER THESIS
VIEW 17 | DOWNLOAD 0

Mémoire, y compris stage professionnalisant[BR]- Séminaires méthodologiques intégratifs[BR]- Mémoire : Etude des facteurs associés au délai de réalisation d'une interruption volontaire de grossesse en fonction de l'âge gestationnel

Download
Di Marcoberardino, Marie ULiège
Promotor(s) : Bragard, Isabelle ULiège
Date of defense : 22-Jun-2018 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/4495
Details
Title : Mémoire, y compris stage professionnalisant[BR]- Séminaires méthodologiques intégratifs[BR]- Mémoire : Etude des facteurs associés au délai de réalisation d'une interruption volontaire de grossesse en fonction de l'âge gestationnel
Author : Di Marcoberardino, Marie ULiège
Date of defense  : 22-Jun-2018
Advisor(s) : Bragard, Isabelle ULiège
Committee's member(s) : Emonts, Patrick ULiège
Genicot, Gilles ULiège
Streel, Sylvie ULiège
Bragard, Isabelle ULiège
Slomian, Justine ULiège
Guillaume, Michèle ULiège
Language : French
Number of pages : 68
Keywords : [fr] Avortement
[fr] Interruption volontaire de grossesse
[fr] tardive
[fr] délai légal
[en] abortion
[en] voluntary termination of pregnancy
[en] legal delay
[en] late
Discipline(s) : Human health sciences > Public health, health care sciences & services
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences de la santé publique, à finalité spécialisée en promotion de la santé
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine

Abstract

[fr] Introduction : Des études relatent qu’il est préférable pour de multiples raisons d’effectuer les interruptions volontaires de grossesse (IVG) le plus tôt possible durant la grossesse. Cependant, de nombreuses femmes se présentent pour réaliser un avortement à un âge gestationnel (AG) avancé et parfois même au-delà du délai légal de 14 semaines d’aménorrhée (SA). Comparer les caractéristiques des femmes avortant au début ou à la fin du délai légal permettrait l’élaboration d’actions de promotion de la santé ciblées sur celles se présentant plus tardivement afin de réduire les délais et minimiser les coûts sociétaux.
Méthode : Cette étude unicentrique quantitative, de type descriptive transversale, a été réalisée au sein de l’institution hospitalière de Sainte-Rosalie à Liège de janvier à mars 2018. Les critères de participation de l’étude étaient les suivants: être une femme se présentant pour une IVG au centre, accepter de participer à l’étude et avoir eu une échographie pour confirmer une grossesse intra-utérine ainsi que pour évaluer l’AG. Les critères d’exclusion étaient : être mineure, ne pas parler français, avoir un AG ≥ 13 SA le jour de la consultation pré-IVG et effectuer un avortement pour des raisons médicales. Le questionnaire auto-administré comprenait quatre parties: données sociodémographiques, données obstétricales, raisons ayant potentiellement influencé le délai et temps pris pour les différentes étapes du processus d’IVG. Des tests t de Student et U de Mann-Whitney ont été réalisés pour les moyennes. Les proportions ont été comparées à l’aide d’un test chi-carré ou de Fisher. Des régressions logistiques binaires ont été réalisées en uni et multivarié.
Résultats : L’étude a été effectuée auprès de 116 femmes et le taux de participation était de 84.1%. Deux groupes ont été formés pour comparer les participantes se présentant de façon précoce, soit < 10 SA (72.4%), et celles se présentant de façon tardive, soit de 10 à 14 SA (27.6%). Cette étude a mis en évidence que les deux groupes sont homogènes sur le plan sociodémographique et obstétrical. Les femmes ont 3.14 fois plus de risque d’avorter tardivement si elles sont « non belges ». Celles qui ont un diplôme primaire ont 4.8 fois plus de risque de réaliser une IVG tardive par rapport aux femmes ayant un diplôme secondaire et 4.24 fois plus de risque que celles ayant un diplôme d’enseignement supérieur. Il existe une augmentation du risque de 1.19 de réaliser une IVG tardive pour chaque jour supplémentaire avant la consultation pré-IVG. Les raisons qui ont engendré le plus de retard dans les deux groupes concernent la dimension « connaissance du corps ». Enfin, concernant le temps pris pour chaque étape, les patientes ayant eu une IVG tardive prennent significativement plus de temps pour les quatre premières phases du processus de l’IVG.
Conclusion : Cette étude a permis de mettre en évidence certains facteurs associés au délai de réalisation d’IVG en concordance avec d’autres études. Des actions devraient être entreprises visant à la fois les femmes (ex : campagne d’éducation dans les écoles pour améliorer la littératie en santé), les professionnels (ex : fournir dans le cursus de soins infirmiers une formation complète sur les IVG) et les politiques (ex : mener et répéter à intervalles réguliers des études épidémiologiques sur les IVG).


File(s)

Document(s)

File
Access Di_Marcoberardino_Marie_Mémoire_SP_Mai2018.pdf
Description:
Size: 2.71 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Di Marcoberardino, Marie ULiège Université de Liège > Master sc. santé publ., à finalité

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 17
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.