Feedback

Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
MASTER THESIS
VIEW 30 | DOWNLOAD 4

Commission de probation et siège en audience : pratiques en audience et prise de décisions

Download
Yala, Stéphanie ULiège
Promotor(s) : Seron, Vincent ULiège
Date of defense : 7-Sep-2018 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/5235
Details
Title : Commission de probation et siège en audience : pratiques en audience et prise de décisions
Author : Yala, Stéphanie ULiège
Date of defense  : 7-Sep-2018
Advisor(s) : Seron, Vincent ULiège
Committee's member(s) : Lognoul, Philippe 
Chichoyan, Daisy ULiège
Language : French
Number of pages : 21 (sans les annexes, table des matières, bibliographie)
Keywords : [fr] Probation
[fr] Législation de probation
[fr] Commission de probation
[fr] Contrôle
[fr] supervision
[fr] Maison de justice
[fr] Assistants de justice
[fr] Guidance sociale
[fr] Pratiques professionnelles
[fr] Audience
[fr] Procédure orale
[fr] Interactions sociales
[fr] Prise de décisions
[fr] Procédure
Discipline(s) : Law, criminology & political science > Criminology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en criminologie, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie

Abstract

[fr] La commission de probation est un organe de contrôle. Elle est inhérente au dispositif de probation en Belgique et a vu le jour avec la loi de 1964 sur la suspension, le sursis et la probation. Dans ce contexte, où ce système de supervision pourrait se voir disparaitre, il est intéressant de profiter de son existence encore effective, pour analyser son fonctionnement. Le dispositif probatoire actuellement en place, s’appuie sur un système de surveillance et de suivi du justiciable, exécutant les conditions qui lui sont imposées au cours d’une période de mise à l’épreuve. Il met en évidence le souci de la société à travailler sur des facteurs susceptibles d’alimenter la dynamique criminogène. Penser la probation revient à réfléchir d’une part, à l’assurance du suivi des conditions probatoires rattachées aux verdicts judiciaires, et d’autre part, à l’accompagnement de la personne qui se retrouve sous le coup de la décision judiciaire à caractère probatoire. C’est dans cet objectif que la commission a été créée. Composée d’un magistrat, d’un avocat et d’un fonctionnaire, elle se réunie en audience pour faire suite aux rapports de signalement des assistants de justice concernant un non-respect des conditions. Là, elle traite les différents dossiers qui lui sont soumis afin de décider de l’orientation à leur donner. Mais comment se déroulent les audiences ? Quels en sont les acteurs ? Comment se construisent les décisions ? Quels dossiers sont traités ? Que se passe-t-il lorsque la commission siège en audience ? Nous avons trouvé intéressant de nous questionner sur les pratiques relatives à l’exécution du mandat de la commission de probation.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE version finale SANS ANNEXES.pdf
Description: -
Size: 638.01 kB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access TFE version finale ANNEXES.pdf
Description: -
Size: 983.98 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Yala, Stéphanie ULiège Université de Liège > Master crimino., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Lognoul, Philippe
  • Chichoyan, Daisy ULiège Université de Liège - ULiège > Département de droit > Département de droit
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 30
  • Total number of downloads 4










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.