Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 68 | DOWNLOAD 16

Violence au sein des relations amoureuses chez les jeunes. Quand prendre le pouvoir sur l’être aimé devient un moyen de compenser des sentiments d’infériorité ou d’insécurité

Download
Storder, Laure-Anne ULiège
Promotor(s) : Glowacz, Fabienne ULiège
Date of defense : 5-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/625
Details
Title : [fr] Violence au sein des relations amoureuses chez les jeunes. Quand prendre le pouvoir sur l’être aimé devient un moyen de compenser des sentiments d’infériorité ou d’insécurité
Author : Storder, Laure-Anne ULiège
Date of defense  : 5-Sep-2013
Advisor(s) : Glowacz, Fabienne ULiège
Committee's member(s) : Blavier, Adelaïde ULiège
Kowal, Cécile 
Language : French
Number of pages : 122
Rameau keyword(s) : Relations amoureuses
Violence chez l'adolescent
Complexe d'infériorité
Sécurité (psychologie)
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 3 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] La violence au sein des relations amoureuses chez les jeunes constitue un véritable problème de santé publique. Bien que chercheurs et praticiens portent un intérêt croissant à cette problématique, de nombreuses zones d’ombres persistent. Ainsi, nous déplorons le peu d’études cherchant à comprendre la dynamique qui sous-tend l’émergence de cette violence et, en particulier, le désir de contrôler et dominer l’autre, objectif même de la violence. Par conséquent, le présent mémoire a pour objet d’examiner davantage cette intention de contrôle/domination, et ses liens éventuels avec trois variables : le sentiment d’insécurité vécu dans la relation, l’estime de soi et le sentiment de contrôle sur sa vie. Partant de l’idée selon laquelle le besoin de prendre le pouvoir sur autrui serait une défense face à des sentiments d’infériorité ou d’insécurité, nous postulions l’existence d’un lien positif avec le sentiment d’insécurité, et négatif avec l’estime de soi et le sentiment de contrôle sur sa vie. Par ailleurs, la littérature voyant le besoin de contrôle/domination comme un important prédicteur de la violence, nous postulions également une association positive entre ce besoin et le recours à la violence. Elaborée sur base de mécanismes mis en évidence chez les adultes, cette recherche a également pour but de tester l’existence d’un éventuel parallélisme entre les phénomènes observés à l’âge adulte et ceux, peu connus, se jouant à l’adolescence. Pour ce faire, 397 adolescents issus de l’enseignement secondaire ont pris part à cette étude. Les résultats de nos analyses tendent à confirmer la plupart de nos hypothèses, et à indiquer ainsi la présence de similitudes entre adolescents et adultes quant aux facteurs pouvant être associés à la violence de couple. Bien que des liens de causalité n’aient pas pu être établis dans une recherche comme la nôtre, nos résultats soulèvent l’hypothèse de l’existence possible d’un effet médiateur du besoin de pouvoir entre, d’une part, des sentiments d’infériorité et d’insécurité et, d’autre part, le recours à la violence.


File(s)

Document(s)

File
Access s080536Storder2013.pdf
Description: -
Size: 1.82 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Storder, Laure-Anne ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. psycho. clin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Blavier, Adelaïde ULiège Université de Liège - ULg > Département Psychologies Cliniques et Systèmes Humains > Ergonomie et intervention au travail
    ORBi View his publications on ORBi
  • Kowal, Cécile
  • Total number of views 68
  • Total number of downloads 16










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.