Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 61 | DOWNLOAD 1

L'hyperparathyroïdie secondaire aux maladies rénales chroniques chez le chat : corrélation entre la taille des parathyroïdes et la sévérité des lésions rénales ?

Download
Friedman, Pauline ULiège
Promotor(s) : Cassart, Dominique ULiège
Date of defense : 27-Jun-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7032
Details
Title : L'hyperparathyroïdie secondaire aux maladies rénales chroniques chez le chat : corrélation entre la taille des parathyroïdes et la sévérité des lésions rénales ?
Author : Friedman, Pauline ULiège
Date of defense  : 27-Jun-2019
Advisor(s) : Cassart, Dominique ULiège
Committee's member(s) : Antoine, Nadine ULiège
Garigliany, Mutien-Marie ULiège
Desmecht, Daniel ULiège
Delguste, Catherine ULiège
Language : French
Keywords : [fr] maladie rénale chronique, hyperparathyroidisme
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] En Europe, 63% des chats âgés de plus de 10 ans sont touchés par des maladies rénales chroniques. Différentes étiologies sont décrites aboutissant à une maladie irréversible et évolutive, donnant lieu dans plus de 84% des cas à une maladie secondaire : l’hyperparathyroïdie. Elle résultera en une déminéralisation osseuse ainsi qu’une minéralisation ectopique des tissus mous. La survie de ces animaux -en relation avec le stade de la maladie rénale- étant engagée, un diagnostic précoce et un traitement adapté sont essentiels. De nombreuses études se sont penchées sur des dosages de créatinine, de phosphore ou de parathormone dans l’idée de donner un pronostic de survie à l’animal. Notre étude participe à la réalisation d’un pronostic plus précoce de la maladie. En se basant sur les différents écrits scientifiques, nous avons classé nos données expérimentales. Elles comprennent les lésions rénales macroscopiques et microscopiques, selon une classification IRIS 2, 3 ou 4. Sur les 25 cas recensés entre septembre 2016 et décembre 2018 présentant des lésions rénales chroniques, 18 d’entre eux regroupés exclusivement dans les stades 3 et 4, présentent une hyperplasie des glandes parathyroïdes externes. Notre étude a donc permis de confirmer que l’hyperparathyroïdie secondaire aux maladies rénales chroniques pouvait être suspecté macroscopiquement dès le stade IRIS 3.


File(s)

Document(s)

File
Access rédaction TFE.pdf
Description:
Size: 1.43 MB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_rédaction TFE.pdf
Description: -
Size: 1.43 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Friedman, Pauline ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Antoine, Nadine ULiège Université de Liège - ULiège > Département de morphologie et pathologie (DMP) > Histologie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Garigliany, Mutien-Marie ULiège Université de Liège - ULiège > Département de morphologie et pathologie (DMP) > Pathologie générale et autopsies
    ORBi View his publications on ORBi
  • Desmecht, Daniel ULiège Université de Liège - ULiège > Département de morphologie et pathologie (DMP) > Pathologie spéciale et autopsies
    ORBi View his publications on ORBi
  • Delguste, Catherine ULiège Université de Liège - ULiège > > Scientifiques attachés au Doyen (F MV)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 61
  • Total number of downloads 1










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.