Feedback

Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
MASTER THESIS
VIEW 175 | DOWNLOAD 583

Perspectives de mise en place de la Régénération Naturelle Assistée pour l'amélioration de jachères apicoles, en périphérie de la Réserve de Biosphère de Luki (RDC)

Download
Dejace, Dorian ULiège
Promotor(s) : Doucet, Jean-Louis ULiège ; Michel, Baudouin ULiège
Date of defense : 30-Aug-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7559
Details
Title : Perspectives de mise en place de la Régénération Naturelle Assistée pour l'amélioration de jachères apicoles, en périphérie de la Réserve de Biosphère de Luki (RDC)
Translated title : [en] Prospects of implementation of Assisted Natural Regeneration for the improvement of beekeeping fallows, on the outskirts of the Luki biosphere reserve (DRC)
Author : Dejace, Dorian ULiège
Date of defense  : 30-Aug-2019
Advisor(s) : Doucet, Jean-Louis ULiège
Michel, Baudouin ULiège
Committee's member(s) : Vermeulen, Cédric ULiège
Belalia, Sarah 
Beckers, Yves ULiège
Language : French
Keywords : [fr] Régénération naturelle assistée, jachère apicole, agriculture itinérante sur brûlis, réserve de biosphère de Luki, maîtrises foncières, arbres utiles, République Démocratique du Congo.
Discipline(s) : Life sciences > Agriculture & agronomy
Funders : ARES, ULB-Coopération
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en bioingénieur : sciences agronomiques, à finalité spécialisée
Faculty: Master thesis of the Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)

Abstract

[fr] La régénération naturelle assistée (RNA) est une pratique agroforestière visant la reconstitution du couvert ligneux après la culture. Dans le contexte de l’agriculture itinérante sur brûlis, elle permet une régénération plus rapide des jachères, en conservant des arbres lors de l’abattis-brûlis et en épargnant des rejets de souche et des plantules lors des sarclages. La réserve de biosphère de Luki, localisée en République Démocratique du Congo, est fortement menacée par les activités humaines, dont les pratiques agricoles. ULB-Coopération, ONG belge, y mène un projet de professionnalisation de l’apiculture. Il comprend la mise en place de ruchers concentrés, composés de ruches appartenant à différents apiculteurs, sur des jachères. Un accord de sécurisation est décrété, par lequel l’ayant droit du terrain le met à disposition. Un des objectifs est de permettre la régénération des jachères sur lesquelles ces ruchers prennent place. L’ONG aimerait introduire la RNA en vue d’améliorer ces jachères, en intervenant en amont de leur établissement, lors de l’abattis-brûlis et de la période culturale les précédant. L’objectif du présent travail est d’étudier la possibilité de mettre en place un projet efficient de RNA. Pour se faire, Kizulu-Sanzi, village situé en périphérie de la réserve, fut choisi comme étude de cas. Le contexte social fut étudié par une enquête socio-démographique, une étude de la population concernée par la RNA et une cartographie du finage. Deux lignages ayants droit sont présents au village et ont chacun accès à une portion bien distincte du finage. La présence de conflits fonciers et la faible dynamique apicole rendent le contexte social peu favorable. Deux jachères, localisées sur les terres des deux lignages, ont été choisies pour l’expérimentation de la RNA. Afin de déterminer les arbres importants pour la population, des enquêtes ont été réalisées sur les arbres habituellement conservés dans les champs, ainsi que sur les arbres avec productions utiles, fertilisants et mellifères. En tout, 88 espèces ont été recensées mais seules les espèces produisant du bois d’œuvre sont habituellement conservées. Ensuite, la végétation ligneuse disponible pour la RNA a été étudiée par l’inventaire forestier des deux jachères sélectionnées, ainsi que par l’inventaire des rejets de souche présents dans les champs. Un score, élaboré à partir des résultats des enquêtes sur les arbres importants, a permis de déterminer les espèces à conserver en priorité dans les deux jachères. La plupart des espèces peuvent rejeter, cette capacité étant avant tout conditionnée par la violence du feu. Par la suite, l’étude des maîtrises foncières a montré que la majorité des produits issus des arbres sauvages étaient accessibles à tous. Afin d’élaborer les meilleures modalités de sécurisation des jachères prochainement améliorées par la RNA, une étude des accords de sécurisation de différents ruchers concentrés localisés autour de la réserve fut réalisée. Des accords précis, par contrat écrit, sont conseillés, car l’environnement de ces ruchers risque de faire apparaître de nouveaux rapports aux ressources, non considérés par le système coutumier. Finalement, le système agricole a été étudié, afin de définir les possibilités d’intégration de la RNA au système de gestion des terres. Les cultures tolérant l’ombre sont à préconiser à proximité des arbres qui seront conservés. La sécurisation des jachères améliorées, pour une durée de 10 à 15 ans, aura peu d’effets sur le système agricole des ayants droits. Développer un projet efficient de RNA est donc possible. Cependant, cette technique, nouvelle pour les agriculteurs, devra trouver son chemin au travers des conflits fonciers et éviter la création d’un environnement propice aux discordes.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE-vf.pdf
Description: TFE+annexes comprises
Size: 3.75 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Dejace, Dorian ULiège Université de Liège > Master bioingé.: sc. agro., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Vermeulen, Cédric ULiège Université de Liège - ULiège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Laboratoire de Foresterie des régions trop. et subtropicales
    ORBi View his publications on ORBi
  • Belalia, Sarah ULB-Coopération
  • Beckers, Yves ULiège Université de Liège - ULiège > Agronomie, Bio-ingénierie et Chimie (AgroBioChem) > Ingénierie des productions animales et nutrition
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 175
  • Total number of downloads 583










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.