Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 72 | DOWNLOAD 25

Femmes et Désistance : quel processus en jeu ? Mise en perspective par les professionnels

Download
Parquet, Laura ULiège
Promotor(s) : Glowacz, Fabienne ULiège
Date of defense : 2-Sep-2019/10-Sep-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7585
Details
Title : Femmes et Désistance : quel processus en jeu ? Mise en perspective par les professionnels
Translated title : [en] Women and desistance : what process at stake? Put in perspective by the professionals
Author : Parquet, Laura ULiège
Date of defense  : 2-Sep-2019/10-Sep-2019
Advisor(s) : Glowacz, Fabienne ULiège
Committee's member(s) : Born, Michel ULiège
Comito, Laura 
Language : French
Number of pages : 239
Keywords : [fr] Désistance
[fr] Femmes
[fr] Professionnels
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Name of the research project : Femmes et désistance : quel processus en jeu ? Mise en perspective par les professionnels
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Les études sur le processus de désistance ont débuté dans les années 40 à partir des travaux de Glueck et Glueck et demeurent donc récentes. Cependant, elles ont permis le développement d’un certain nombre de théories comme la théorie du contrôle social informel de Sampson et Laub, ou encore la théorie de la transformation cognitive, et les conceptualisations de Maruna sur l’identité narrative (Giordano et al, 2002 Maruna, 2004 ; Paternoster et al, 2015). Cependant, bien qu’ayant mis en lumière l’importance d’évènements de vie et de l’agentivité dans le processus de désistance, ces concepts ont été formulés à partir d’une population masculine. C’est encore plus récemment, dans les années 70, que les auteurs ont commencé à s’intéresser à ce processus chez la population féminine. Ces études ont permis de mettre en évidence certaines spécificités cependant le nombre d’écrits scientifiques reste faible et ce d’autant plus face à l’intérêt récent pour le processus de désistance. Ainsi, cette recherche vise à questionner les composantes du processus de désistance chez les femmes.
Afin de répondre aux objectifs de cette recherche, une méthodologie qualitative a été utilisée. Ainsi, c’est dans le cadre d’entretiens semi-directifs construits à partir d’un guide d’entretien que huit professionnels travaillant dans le champ psychosocial et étant en relation avec des femmes engagées dans des trajectoires délinquantes ont été interrogés. Ces entretiens, après retranscriptions, ont fait l’objet d’une analyse thématique permettant de faire émerger des thèmes inhérents aux processus de désistance chez les femmes.
Les résultats ont permis de mettre en évidence que les femmes ont tendance à davantage bénéficier du soutien social pouvant notamment les aider à la réinsertion sociale de diverses façons. En cohérence avec cette notion de réinsertion, le travail semble y prendre une place considérable en touchant notamment à des valeurs financières mais aussi sociales et identitaires. Il est aussi apparu que les relations amoureuses peuvent avoir un impact positif sur la désistance mais que ces résultats sont à considérer avec précautions étant donné les antécédents de victimisation forts présents chez cette population. D’autre part, la parentalité a été avancée comme un point important dans la désistance féminine. De même, les résultats suggèrent une plus grande sensibilité des femmes à l’âge, mais aussi à l’incarcération, la pression sociale et les conversions religieuses, pouvant tous les trois agir comme dissuasif à la récidive.
Toutefois, il est nécessaire de faire preuve de précautions à la vue de ces résultats étant donné les limitations de cette étude comme par exemple le faible échantillon, et le fait que les participants nous permettent d’avoir accès à un point de vue indirect sur ce processus qui peut ainsi être biaisé. Ceci permet de souligner l’importance de recherches futures sur le sujet de la désistance féminine.


File(s)

Document(s)

File
Access s173076-PARQUET2019-TEXTE.pdf
Description:
Size: 1.07 MB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_s173076-PARQUET2019-TEXTE.pdf
Description: -
Size: 141.05 kB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access s173076-PARQUET2019-ANNEXES.pdf
Description:
Size: 1.46 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Parquet, Laura ULiège Université de Liège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Born, Michel ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie > Département de Psychologie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Comito, Laura
  • Total number of views 72
  • Total number of downloads 25










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.