Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 223 | DOWNLOAD 1024

Jeunes Délinquants : Détresse Psychologique et Reconnaissance Émotionnelle Déficitaire ?

Download
Seret, Alex ULiège
Promotor(s) : Glowacz, Fabienne ULiège
Date of defense : 2-Sep-2019/10-Sep-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7945
Details
Title : Jeunes Délinquants : Détresse Psychologique et Reconnaissance Émotionnelle Déficitaire ?
Author : Seret, Alex ULiège
Date of defense  : 2-Sep-2019/10-Sep-2019
Advisor(s) : Glowacz, Fabienne ULiège
Committee's member(s) : Quintart, Julie ULiège
Chevalier, Vinciane 
Language : French
Number of pages : 116
Keywords : [fr] délinquance juvénile - affectivité négative - reconnaissance émotionnelle - expérience subjective - alexithmymie - suppression expressive
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] La délinquance juvénile est un phénomène complexe. Cette recherche a pour objectif d’approcher deux dimensions : la détresse psychologique et la reconnaissance émotionnelle. Différentes variables émotionnelles ont été évaluées au sein de deux populations d’adolescents : un groupe délinquant et un groupe contrôle (non-délinquant). Ces variables englobent : l’affectivité négative, l’alexithymie, la suppression expressive, la reconnaissance des émotions, l'expérience subjective et le vécu d’événements significatifs. La question centrale est d’évaluer si différentes spécificités peuvent être retrouvées chez les jeunes délinquants. Nos résultats indiquent que le groupe délinquant présente une affectivité négative plus élevée en comparaison au groupe contrôle. Nous n’avons pas retrouvé de différence significative entre les deux groupes pour la reconnaissance des émotions, l’alexithymie et la suppression expressive. Toutefois, plusieurs corrélations significatives ont pu être observées. Ces différents résultats semblent renforcer plusieurs études précédemment réalisées sur ces différents concepts. Cette étude tente de contribuer à une meilleure compréhension de la délinquance chez les jeunes.


File(s)

Document(s)

File
Access Mémoire.pdf
Description:
Size: 1.65 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Seret, Alex ULiège Université de Liège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Quintart, Julie ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie > Psycho-traumatisme
    ORBi View his publications on ORBi
  • Chevalier, Vinciane
  • Total number of views 223
  • Total number of downloads 1024










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.