Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 71 | DOWNLOAD 9

Exploration des changements volumétriques cérébraux à l'aide de la micro-IRM, induite par l'exercice psychomoteur chez les souris

Download
Moës, Florian ULiège
Promotor(s) : Tirelli, Ezio ULiège ; Plenevaux, Alain ULiège
Date of defense : 3-Sep-2015 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/935
Details
Title : [fr] Exploration des changements volumétriques cérébraux à l'aide de la micro-IRM, induite par l'exercice psychomoteur chez les souris
Author : Moës, Florian ULiège
Date of defense  : 3-Sep-2015
Advisor(s) : Tirelli, Ezio ULiège
Plenevaux, Alain ULiège
Committee's member(s) : Ferrara, André ULiège
Didone, Vincent ULiège
Language : French
Number of pages : 72
Commentary : 0 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en neuroscience cognitive et comportementale
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] La pratique du sport a de nombreux effets positifs sur le corps. Elle permet de lutter contre l’obésité, réduire certains risques de cancers ou encore de ralentir l’apparition d’affections survenant souvent en vieillissant comme les maladies respiratoires, l’ostéoporose ou encore les problèmes cardiaques. Au-delà des bénéfices physiologiques constatés, il existe des bénéfices d’ordre psychologique et cognitif. En effet, des études démontrent que l’exercice permet de lutter contre des affections psychiatriques comme la dépression ou l’anxiété. Il est également possible de constater que les performances cognitives semblent être meilleures chez l’individu pratiquant du sport qu’il s’agisse d’une population jeune ou âgée. La pratique de l’exercice exerce aussi des effets neuroprotecteurs contre diverses maladies neurodégénératices comme la maladie de Parkinson, d’Alzheimer ou encore la maladie d’Huntington. Force est de constater que l’exercice a une influence sur le cerveau, ce qui est confirmé par des études immunohistochimiques ainsi que des études en imagerie IRM. Dans le cadre de ce travail, nous allons étudier l’effet de 6 semaines d’exposition à l’exercice chez des souris C57bl/6j et voir l’effet exercer sur le volume de différentes régions cérébrales. En plus de cela nous avons pour but d’étudier l’effet de l’objet roue à activité. Nous allons donc avoir 3 groupes, un groupe roue libre (N=24), un groupe sans roue (N=18) et un groupe roue bloquée (N=18). Les résultats obtenus montrent qu’il existe des différences significatives entre le groupe roue libre avec d’une part le groupe roue bloquée et d’autre part le groupe sans roue. Nous avons fait la constatation surprenante qu’il semble exister plus de différences significatives entre le groupe roue libre et roue bloquée, qu’entre le groupe roue libre et pas de roue. Nos résultats montrent que l’impact de l’exercice se marque au niveau de l’hippocampe ce qui confirme les données trouvées dans la littérature


File(s)

Document(s)

File
Access s100448Moes2015.pdf
Description: -
Size: 2.13 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Moës, Florian ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. neurosc. cog. & comp.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Ferrara, André ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie de l'apprentissage et cognition animale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Didone, Vincent ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie quantitative
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 71
  • Total number of downloads 9










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.