Feedback

Faculté de Médecine
Faculté de Médecine
MASTER THESIS
VIEW 159 | DOWNLOAD 192

Expérience de mort imminente chez les adultes avec séjour prolongé aux soins intensifs : prévalence, impact de la spiritualité et de la dissociation - Étude EMISI

Download
Dams, Laurence ULiège
Promotor(s) : ROUSSEAU, Anne-Françoise ULiège ; Martial, Charlotte ULiège
Date of defense : 3-Sep-2020 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/10116
Details
Title : Expérience de mort imminente chez les adultes avec séjour prolongé aux soins intensifs : prévalence, impact de la spiritualité et de la dissociation - Étude EMISI
Author : Dams, Laurence ULiège
Date of defense  : 3-Sep-2020
Advisor(s) : ROUSSEAU, Anne-Françoise ULiège
Martial, Charlotte ULiège
Committee's member(s) : Laureys, Steven ULiège
Misset, Benoît ULiège
CHARLAND-VERVILLE, Vanessa ULiège
Rusu, Dorina ULiège
Servotte, Jean-Christophe ULiège
Language : French
Keywords : [fr] Expérience de mort imminente, soins intensifs, spiritualité, dissociation
[en] Near-death experience, intensive care, spirituality, dissociation
Discipline(s) : Human health sciences > Public health, health care sciences & services
Name of the research project : Étude « expérience de mort imminente en soins intensifs » (EMISI)
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences de la santé publique, à finalité spécialisée patient critique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine

Abstract

[fr] Introduction : Les « expériences de mort imminente » (EMI) représentent un ensemble de phénomènes mentaux incluant des aspects mystiques et spirituels, apparaissant suite à une situation de danger réel ou perçu. À ce jour, le processus d’apparition d’une EMI n’est pas complètement compris. Or, une EMI peut entraîner un impact sur la vie du patient, ce qui nécessite une meilleure compréhension du phénomène.
Objectifs : Évaluer la prévalence des rappels d’EMI après un séjour prolongé en « unité de soins intensifs » (USI), ainsi que comparer la spiritualité et la tendance à la dissociation chez les patients ayant rapporté une EMI et chez ceux n’en ayant pas rapportée.
Population étudiée : Les patients adultes ayant survécu à un séjour de plus de 7 jours dans les unités de soins intensifs généraux du CHU de Liège entre le 1er juillet 2019 et le 12 mars 2020.
Méthode : Cette étude prospective et monocentrique est de type quantitatif. Dans les 3 semaines suivant sa sortie des soins intensifs, chaque patient inclus a été vu une fois afin d’être soumis à l’échelle de Greyson pour identifier une EMI, à l’échelle d’expériences dissociatives (DES) pour rechercher des symptômes dissociatifs et à un questionnaire évaluant les croyances spirituelles, religieuses et personnelles (WHOQOL-SRPB). Une première analyse statistique a permis de déterminer un certain nombre de variables significatives qui ont été introduites dans un modèle de régression logistique binaire multivarié.
Résultats : Parmi les 126 patients inclus dans l’étude, 19 patients rapportent une EMI. Aucune différence statistiquement significative en termes de variables sociodémographiques n’est démontrée entre les 2 groupes (« groupe EMI » et « groupe non EMI »). Les variables significativement associées à la probabilité de rapporter une EMI en univarié sont : motif d’admission en USI, système atteint en USI, ventilation mécanique, sédation, analgésie, SpO2, score au DES et score au WHOQHOL-SRPB. Après l’analyse statistique en multivarié, seules les variables score au DES (p=0.04) et au WHOQHOL-SRPB (p=0.0007) restent significativement associées à la probabilité de rapporter une EMI.
Conclusion : La prévalence d'EMI est de 15.1%. Une tendance à la dissociation non pathologique ainsi que les croyances spirituelles, religieuses et personnelles sont des facteurs influençant la probabilité de rapporter une EMI chez les patients avec séjour prolongé en USI.

[en] Introduction : « Near death experiences » (NDE) represent a set of mental phenomena including mystical and spiritual aspects, occurring after a situation of real or perceived danger. To date, the process of developing an NDE is not fully understood. However, NDE can have an impact on the patient’s life, which requires a better understanding of the phenomenon.
Objectives : To assess the prevalence of recalls of NDE after a prolonged stay in « intensive care unit » (ICU), and to compare spirituality and the tendency to dissociation for patients who reported an NDE and for those who didn’t.
Studied population : Adult patients who survived a stay of more than 7 days in the general intensive care units of the CHU de Liège between July 1, 2019 and March 12, 2020.
Method : This prospective and monocentric study is quantitative. Within 3 weeks of discharge from intensive care, each patient included was seen one time to be subjected to the Greyson scale to identify NDE, to the dissociative experience scale (DES) to look for dissociative symptoms and to questionnaire assessing spiritual, religious and personal beliefs (WHOQOL-SRPB). A first statistical analysis made it possible to determine a certain number of significant variables which were introduced into a binary multivariate logistic regression model.
Results : From the 126 patients included in the study, 19 patients reported an NDE. No statistically significant difference in terms of socio-demographic variables was demonstrated between the 2 groups (« NDE group » et « no NDE group »). The variables significantly associated with the probability of reporting an NDE in univariate are : reason for admission to the ICU, system reached in the ICU, mechanical ventilation, sedation, analgesia, SpO2, score at DES and score at WHOQHOL-SRPB. After the multivariate statistical analysis, only the variables score at DES (p=0.04) and score at WHOQHOL-SRPB (p=0.0007) remain significantly associated with the probability of reporting an NDE compared to the probability of not reporting one.
Conclusion : The prevalence of NDE is 15.1%. A tendency to non-pathological dissociation as well as spiritual, religious and personal beliefs are factors that can influence the probability of reporting an NDE in patients with prolonged stay in ICU.


File(s)

Document(s)

File
Access Mémoire_DAMS_Laurence_S183536.pdf
Description: Mémoire sans les annexes
Size: 664.19 kB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_Mémoire_DAMS_Laurence_S183536.pdf
Description: -
Size: 55.62 kB
Format: Adobe PDF

Annexe(s)

File
Access Mémoire_DAMS_Laurence_S183536_ANNEXES.pdf
Description: Annexes liées au mémoire
Size: 4.78 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Dams, Laurence ULiège Université de Liège > Master sc. santé publ., à finalité

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Laureys, Steven ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences cliniques > Département des sciences cliniques
    ORBi View his publications on ORBi
  • Misset, Benoît ULiège Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > Autres Services Médicaux > Service des soins intensifs
    ORBi View his publications on ORBi
  • CHARLAND-VERVILLE, Vanessa ULiège Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > Services opérationnels de l'Administrateur Délégué > Unité de psychologie de la santé
    ORBi View his publications on ORBi
  • Rusu, Dorina ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences de la santé publique > Médecine du travail et environnementale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Servotte, Jean-Christophe ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences de la santé publique > Département des sciences de la santé publique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 159
  • Total number of downloads 192










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.