Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 48 | DOWNLOAD 6

Maladie d'Alzheimer : lorsque la maladie prend le pas sur la personne, une médicalisation qui nuit à l'évaluation

Download
Kerivel, Anaïs ULiège
Promotor(s) : Adam, Stéphane ULiège
Date of defense : 31-Aug-2020/8-Sep-2020 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/10595
Details
Title : Maladie d'Alzheimer : lorsque la maladie prend le pas sur la personne, une médicalisation qui nuit à l'évaluation
Author : Kerivel, Anaïs ULiège
Date of defense  : 31-Aug-2020/8-Sep-2020
Advisor(s) : Adam, Stéphane ULiège
Committee's member(s) : Schmitz, Xavier ULiège
Simon, Jessica ULiège
Language : French
Number of pages : 92
Keywords : [fr] alzheimer
[fr] contexte médical
[fr] évaluation neuropsychologique
[fr] soin centrée sur la personne
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] La médicalisation prend une place importante dans notre société et joue un rôle non négligeable dans nos relations avec le malade. Que ce soit notre façon de le considérer que d’analyser son comportement. Il est rapidement possible d’oublier l’homme derrière la maladie. Pourtant, les conditions pour diagnostiquer une maladie telle que la maladie d’Alzheimer sont encore difficiles. Ce diagnostic dépend, en grande partie, des évaluations neuropsychologiques des capacités cognitives des personnes. Pourtant des biais peuvent changer l’interprétation des résultats.
Nous basant sur la littérature scientifique disponible, notre travail s’est inspiré de la recherche de Schlemmer et Desrichard (2017) afin de voir dans quelle mesure le contexte à une influence sur la performance des sujets, mais également sur leur anxiété. Dans ce travail nous recherchons également à voir l’effet du contexte sur l’âge subjectif des sujets et de voir si le sentiment d’auto-évaluation est un facteur protecteur du contexte.
Au vu de notre procédure et après quelques changements dans les modalités de cette dernière, nous avons comparé les performances d’un échantillon de sujets issu d’une population tout venant âgée de 60 ans et plus. Cette dernière a été rencontrée via un outil de vidéoconférence selon deux conditions : contexte médical ou non médical.
Globalement, les résultats obtenus ne semblent pas confirmer nos hypothèses. Cette différence peut s’expliquer par la taille de l’échantillon, les conditions de passation par visioconférence, le manque de test approfondi ou encore par la condition de pandémie exceptionnelle de nous vivons.
L’une de nos hypothèses est cependant validée. Il s’agit de celle concernant le facteur protecteur du sentiment d’auto-efficacité des sujets. Ce résultat permet de nous orienter vers des pratiques cliniques permettant d’atténuer les possibles biais causés par le contexte. Néanmoins, ce travail mérite d’avantage d’investigation dans un contexte extérieur moins anxiogène pour les participants.


File(s)

Document(s)

File
Access s184288Kerivel2020.pdf
Description:
Size: 1.96 MB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_s184288Kerivel2020.pdf
Description: -
Size: 122.93 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Kerivel, Anaïs ULiège Université de Liège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 48
  • Total number of downloads 6










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.