Feedback

Faculté des Sciences
Faculté des Sciences
MASTER THESIS
VIEW 39 | DOWNLOAD 8

Synthèse hydrothermale et stabilité de la paragenèse triphylite-sarcopside-graftonite

Download
Jacquemin, Antoine ULiège
Promotor(s) : Hatert, Frédéric ULiège
Date of defense : 14-Jan-2021 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/11075
Details
Title : Synthèse hydrothermale et stabilité de la paragenèse triphylite-sarcopside-graftonite
Translated title : [en] Hydrothermal synthesis and stability of the triphylite-sarcopside-graftonite paragenesis
Author : Jacquemin, Antoine ULiège
Date of defense  : 14-Jan-2021
Advisor(s) : Hatert, Frédéric ULiège
Committee's member(s) : Charlier, Bernard ULiège
Vertruyen, Bénédicte ULiège
Vander Auwera, Jacqueline ULiège
Language : French
Number of pages : 80
Keywords : [fr] triphylite
[fr] graftonite
[fr] sarcopside
[fr] pegmatites granitiques
[fr] stabilité
Discipline(s) : Physical, chemical, mathematical & earth Sciences > Earth sciences & physical geography
Target public : Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences géologiques, à finalité approfondie
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences

Abstract

[fr] Dans le but de définir le domaine de stabilité et les conditions de formation de la paragenèse triphylite-sarcopside-graftonite, des synthèses hydrothermales ont été effectuées dans les systèmes LiFe2-xMnxCa0,5(PO4)2 (x = 0; 1; 2), Li2Fe1,5+xMn3-xCa0,5(PO4)4 (x = 0; 0,75; 1,5) et Fe1+xMn1+xCa1-2x(PO4)2 (x = 0; 0,25; 0,375), à des températures comprises entre 400°C et 700°C (P = 1 kbar). La diffraction des rayons X sur poudres montre la cristallisation de la paragenèse triphylite-sarcopside-graftonite pour les deux systèmes qui intègrent du lithium, mais pas systématiquement pour chaque température. La diffraction des rayons X sur poudres suggère que le sarcopside cristallise toujours pour des températures de 400°C et 600°C, mais plus rarement à 500°C et 700°C. La microscopie électronique à balayage nuance cette cristallisation et permet de confirmer la présence du sarcopside pour certain échantillon à 500°C et 700°C. Les diagrammes de phases expérimentaux montrent une incorporation de Ca2+ au sein du couple triphylite-sarcopside prétendument liée à des mécanismes de substitutions cationiques. Des corrélations établies sur base des proportions cationiques Fe2+/(Fe2+ + Mn2+) montrent une convergence des contenus en Fe2+ et Mn2+ à hautes températures au sein du couple triphylite-graftonite. L’hypothèse avancée pour expliquer ce phénomène est l’existence d’un précurseur commun à hautes températures pour la graftonite et la triphylite.


File(s)

Document(s)

File
Access Mémoire_A.Jacquemin_s150397.pdf
Description:
Size: 45.04 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Jacquemin, Antoine ULiège Université de Liège > Master en sc. géologiques, à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Charlier, Bernard ULiège Université de Liège - ULiège > Département de géologie > Pétrologie, géochimie endogènes et pétrophysique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Vertruyen, Bénédicte ULiège Université de Liège - ULiège > Département de chimie (sciences) > Chimie inorganique structurale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Vander Auwera, Jacqueline ULiège Université de Liège - ULiège > Département de géologie > Pétrologie, géochimie endogènes et pétrophysique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 39
  • Total number of downloads 8










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.