Feedback

Faculté des Sciences
Faculté des Sciences
MASTER THESIS
VIEW 100 | DOWNLOAD 1

Perception de l'hygiène et de la potabilité de l'eau des ASUREPS: cas de Kinshasa / R.D. Congo

Download
Lumonga Mwatisho, Nancy Ines ULiège
Promotor(s) : Deliège, Jean-François ULiège
Date of defense : 15-Jun-2021 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/11309
Details
Title : Perception de l'hygiène et de la potabilité de l'eau des ASUREPS: cas de Kinshasa / R.D. Congo
Translated title : [fr] PERCEPTION OF HYGIENE AND DRINKING WATER IN ASUREPS: CASE OF KINSHASA / R.D. CONGO
Author : Lumonga Mwatisho, Nancy Ines ULiège
Date of defense  : 15-Jun-2021
Advisor(s) : Deliège, Jean-François ULiège
Committee's member(s) : Tychon, Bernard ULiège
Vanclooster, Marnik 
Language : French
Number of pages : 124
Keywords : [fr] Hygiène, Potabilité, Perception, Corvée d'eau, ASUREP
Discipline(s) : Life sciences > Environmental sciences & ecology
Funders : ARES-CCD
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master de spécialisation en sciences et gestion de l'environnement dans les pays en développement
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences

Abstract

[fr] L’accès universel à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement est inscrit dans l’ODD6 de l’ONU (2015-2030). Malgré ses importantes ressources en eau, la RDC (République Démocratique du Congo) souffre pourtant d’une situation chronique de pénurie d’eau potable. Afin de mettre en application les directives de l’ONU, le pays s’est doté en 2015, d'une nouvelle loi sur l’eau, qui accorde une priorité à la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et institue la gestion décentralisée des services de l’eau potable à l’échelle nationale. Face à cette demande vitale et sans cesse croissante en eau potable en RDC et particulièrement dans sa capitale, Kinshasa, la Regideso (Entreprise publique chargée de la distribution d’eau) a été rapidement dépassée et n’alimente plus que 1/3 de la population de Kinshasa. Cette situation a été en partie compensée par la création d’associations d’usagers des ressources en eau potable (ASUREPs) qui ont commencé à installer des réseaux de distribution autonomes dès 2007.
Le but de ce travail, mené sur une base bibliographique et d’une enquête sur le terrain, a été d’évaluer quelles perceptions de potabilité de l’eau et de l’hygiène peuvent avoir les usagers des borne-fontaines des ASUREPs. En effet les paramètres psychosociologiques sont aujourd’hui de plus en plus pris en compte pour promouvoir l’accessibilité à une eau potable pour tous. Certains auteurs ont même suggéré que «la perception peut très bien devenir plus importante que la réalité [...] surtout en ce qui concerne la qualité de l'eau potable ». La compréhension de la perception de la qualité des eaux peut donc aider à l’amélioration des services de distribution en eau potable.
Les principaux résultats de mon enquête révèlent que :
- Presque la majorité des usagers accordent une grande confiance à l’eau des ASUREPs et déclarent la boire sans crainte. Cette perception de « bonne qualité » peut être attribuée à la présence même de la borne-fontaine qui, avec le fontainier peuvent rassurer les consommateurs.
- Cependant cette confiance dans la qualité de l’eau est très subjective car la quasi-totalité des usagers ignorent si l’eau des ASUREPs est traitée ou non.
- La grande majorité des consommateurs ignore encore beaucoup des mesures d’hygiène à prendre pour assurer le transport et la conservation de cette eau. Plus de quatre personne sur 5 ne savent pas que l’eau se détériore avec le temps. Ainsi les gens n’hésitent pas à mélanger des eaux de provenance diverse ou à faire des réserves sur le long terme. Il semble donc que l’angoisse du manque d’eau dépasse les craintes sur la qualité de cette dernière.
- Dans le cadre des mesures prises contre la Covid-19, il semble que les ASUREPs pouvaient avoir une influence notable sur 1 usager sur 2 en imposant le respect de certaines mesures hygiéniques. Les ASUREPs ont sans doute un rôle à jouer dans l’éducation des populations pour qu’elles adoptent une meilleure hygiène dans leur habitude de ravitaillement et de consommation d’eau potable.
En conclusion, les distributions d’eau potable auprès des populations défavorisées des PED est essentiel à leur survie. Mais l’accès à la distribution d’eau, s’il est collectif, implique aussi le transport et le stockage de l’eau qui sont des vecteurs important de contamination. Une sensibilisation des populations sur les mesures d’hygiène à adopter devrait donc accompagner toutes les initiatives de distribution d’eau potable.


File(s)

Document(s)

File
Access Mémoire_Ines_Lumonga_2021.pdf
Description: -
Size: 3.75 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Lumonga Mwatisho, Nancy Ines ULiège Université de Liège > Master spéc. sc. & gest. env. dans pays dév.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Tychon, Bernard ULiège Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > Eau, Environnement, Développement
    ORBi View his publications on ORBi
  • Vanclooster, Marnik Université Catholique de Louvain > Faculté des bioingénieurs
  • Total number of views 100
  • Total number of downloads 1










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.