Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 21 | DOWNLOAD 0

Propagation et fixation du virus de la maladie du bec et des plumes chez les psittacidés, comment l'empêcher ?

Download
Leclerc, Lisa ULiège
Promotor(s) : Schurmans, Stephane ULiège
Date of defense : 21-Jun-2021 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/12032
Details
Title : Propagation et fixation du virus de la maladie du bec et des plumes chez les psittacidés, comment l'empêcher ?
Translated title : [en] How can we prevent the spread and fixation of the Beak and Feather Disease Virus in psittacides?
Author : Leclerc, Lisa ULiège
Date of defense  : 21-Jun-2021
Advisor(s) : Schurmans, Stephane ULiège
Committee's member(s) : Marichal, Thomas ULiège
Sabatel, Catherine ULiège
Language : French
Number of pages : 26
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] La maladie du bec et des plumes chez les psittacidés est due à un circovirus, membre de la famille des circoviridae. Il s’est dispersé à travers le monde par l’exportation légale et illégale de ces oiseaux. Sa petite taille lui permet de varier énormément et d’ainsi avoir plusieurs sous-variants. Il s’adapte à son hôte et échappe à l’immunité. Il peut avoir différentes formes cliniques ; suraiguë, aïgue ou chronique. Les signes cliniques sont hôte-dépendant et ne dépendent pas de leurs génomes. Le virus infecte un hôte horizontalement par voie aérogène, feco-orale depuis les fèces ou depuis la poussière de plumes et verticalement de la mère à l’œuf. Le virus s’attaque à plusieurs cellules du corps. Dans toutes les formes, il atteint la lignée lymphoïde en conduisant les cellules à l’apoptose. Il apparaît également une hyperplasie des cellules épithéliales pour les structures telles que le bec et les plumes chez les espèces les plus sensibles. Nous pouvons remarquer une variation dans l’excrétion du virus en fonction de la saison. Nous voyons un effet sur la prévalence du virus chez les jeunes nicheurs pour la ler saison de reproduction avec une préférence pour les femelles. La détection de ce virus peut se faire par plusieurs méthodes selon l’objectif visé. La complexité de la biosécurité est due au fait qu’il existe des réservoirs environnementaux ainsi que plusieurs espèces d’oiseaux réservoirs. L’introduction dans un élevage d’un animal infecté peut être fatale, avec une destruction du cheptel entier agrémenté d’une désinfection et d’un vide sanitaire approprié. Empêcher ce scénario nécessite des tests PCR avant de quitter l’élevage d’où il provient ou de ne pas introduire de nouveaux oiseaux. Pour les particuliers ne possédant qu’un oiseau infecté, il existe des traitements : l’un à base d’interféron de poulets mais très onéreux, l’autre à base de β-(1.3/1.6)-D-glucan, une substance immunomodulatrice mais l’étude actuelle ne permet pas la certitude de son efficacité. Un vaccin est en cours d’étude, ce qui serait une grande avancée dans la biosécurité en élevage et l’arrêt de la propagation de ce virus dans la nature.


File(s)

Document(s)

File
Access LECLERC_Lisa_TFE_FMV_juin2021_Définitif.pdf
Description:
Size: 1.21 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Leclerc, Lisa ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Marichal, Thomas ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences fonctionnelles (DSF) > Physiologie générale et des systèmes
    ORBi View his publications on ORBi
  • Sabatel, Catherine ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences fonctionnelles (DSF) > Biochimie et biologie moléculaire
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 21
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.