Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 61 | DOWNLOAD 0

Un anticorps monoclonal comme traitement de la dermatite atopique canine : le cas du Cytopoint®ZOETIS

Download
Debroux, Céline ULiège
Promotor(s) : Mignon, Bernard ULiège
Date of defense : 21-Jun-2021 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/12197
Details
Title : Un anticorps monoclonal comme traitement de la dermatite atopique canine : le cas du Cytopoint®ZOETIS
Translated title : [fr] A MONOCLONAL ANTIBODY AS A TREATMENT OF CANINE ATOPIC DERMATITIS : THE CASE OF CYTOPOINT®ZOETIS
Author : Debroux, Céline ULiège
Date of defense  : 21-Jun-2021
Advisor(s) : Mignon, Bernard ULiège
Committee's member(s) : Mainil, Jacques ULiège
Saegerman, Claude ULiège
Thiry, Damien ULiège
Language : French
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] La dermatite atopique canine est fréquemment rencontrée en pratique courante. La pathogénie de cette maladie est très complexe et n’est pas encore complètement élucidée, même si un défaut de la barrière cutanée, un système immunitaire altéré et des anomalies génétiques sont reconnus comme ayant un rôle crucial dans le développement de cette maladie.
Une fois diagnostiquée, elle nécessite une prise en charge au long terme, voire à vie. Le signe clinique majeur est le prurit. Ce dernier est parfois tellement intense qu’il diminue la qualité de vie de l’animal et d’une certaine manière, de son propriétaire.
Pour soulager l’animal, un bon nombre de molécules existent, toutes avec un mode d’action et des effets secondaires différents. En 2017, un nouveau produit (Cytopoint®Zoetis) sort sur le marché. Son mode d’action est novateur puisqu’il s’agit d’un anticorps monoclonal anti-interleukine-31. Cet anticorps a l’avantage de ne pas induire d’effets secondaires importants, même lors d’administrations répétées, de posséder une faible immunogénicité et d’être rapidement actif et ce, pour une durée d’un mois.
Toutes ces caractéristiques ont été objectivées dans plusieurs études, principalement via l’observation d’une réduction significative des scores VAS et CADESI chez des chiens atopiques après traitement. Ses scores ont été significativement réduits dans un bon nombre d’études.
La dose minimale recommandée par le fabricant est de 1mg/kg, mais des études ont prouvé qu’utiliser une dose de 2mg/kg augmentait l’ampleur et la durée de l’efficacité.
Des effets indésirables mineurs ont été rapportés tels que des vomissements et une léthargie, même si dans la plupart des études, aucune différence n’est généralement observée entre les groupes traités par le lokivetmab et les groupes placebo.
Les vétérinaires interrogés lors de mon enquête personnelle semblent convaincus par l’utilité de ce produit dans l’arsenal thérapeutique de la dermatite atopique canine, cependant le coût peut être un facteur limitant son utilisation en pratique courante.


File(s)

Document(s)

File
Access DEBROUX_Céline_TFE_FMV_juin2021_Definitif.pdf
Description:
Size: 1.53 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Debroux, Céline ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Mainil, Jacques ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Bactériologie et pathologie des maladies bactériennes
    ORBi View his publications on ORBi
  • Saegerman, Claude ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Epidémiologie et analyse des risques appl. aux sc. vétér.
    ORBi View his publications on ORBi
  • Thiry, Damien ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Bactériologie et pathologie des maladies bactériennes
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 61
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.