Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 57 | DOWNLOAD 0

Les comportements sociaux particuliers des chiens domestiques : comment en est-on arrivé là ?

Download
Boot, Gregor ULiège
Promotor(s) : Vandenheede, Marc ULiège
Date of defense : 27-Jun-2022 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/14982
Details
Title : Les comportements sociaux particuliers des chiens domestiques : comment en est-on arrivé là ?
Translated title : [en] THE PARTICULAR SOCIAL BEHAVIOURS OF DOMESTIC DOGS : HOW CAN IT BE EXPLAINED ?
Author : Boot, Gregor ULiège
Date of defense  : 27-Jun-2022
Advisor(s) : Vandenheede, Marc ULiège
Committee's member(s) : Detilleux, Johann ULiège
Cabaraux, Jean-Fran�ois ULiège
Language : French
Number of pages : 38
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Animal psychology, ethology & psychobiology
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] RESUME : Pour expliquer l’origine des comportements sociaux du chien, il a été suggéré que via le processus de domestication, les chiens sont devenus moins agressifs et plus coopératifs que les loups. Cependant, les études actuelles montrent que ces informations sont inexactes, les interactions sociales des loups et chiens avec leurs congénères montrent que ces derniers sont plus hiérarchiques et compétitifs que les loups. Ces changements semblent être expliqués par l’adaptation du chien à la niche écologique humaine : en tant qu’opportunistes plutôt que chasseurs, les chiens ont moins le besoin de coopérer avec leurs congénères que les loups. Mais alors comment comprendre la volonté des chiens de coopérer avec les humains ?
Nous savons aujourd’hui que les loups hautement familiarisés à l’homme sont capables de coopérer avec succès avec les humains, et sont aussi capables de créer un lien d’attachement avec leurs soigneurs. Au lieu de compétences sociales uniques au chien, il semble que la coopération chien-humain ait évolué au départ des compétences sociales des loups.
Il a aussi été prouvé que les chiens montrent une sociabilité augmentée envers d’autres espèces que la leur : il semble que cette propension au contact interspécifique s’explique en partie par la génétique (« hypersociabilité »). Certaines hypothèses récentes de domestication proposent qu’après une réduction initiale de la peur des humains, la sélection des chiens se soit dirigée vers des inclinations d’adaptation et de soumission accrues. En raison du chevauchement des signaux formels de dominance et de soumission entre le chien et l'homme, et de son contrôle total sur les ressources dont les chiens ont besoin, l’homme pourrait même occuper selon certains un statut de « super-dominant » sur les chiens.


File(s)

Document(s)

File
Access BOOT_Grégor_FMV_juin2022_définitif.pdf
Description:
Size: 393.27 kB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_BOOT_Grégor_FMV_juin2022_définitif.pdf
Description: -
Size: 66.7 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Boot, Gregor ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Detilleux, Johann ULiège Université de Liège - ULiège > Dpt. de gestion vétérinaire des Ressources Animales (DRA) > Génétique quantitative
    ORBi View his publications on ORBi
  • Cabaraux, Jean-Fran�ois ULiège Université de Liège - ULiège > Dpt. de gestion vétérinaire des Ressources Animales (DRA) > Ecologie de la santé et des productions animales
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 57
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.